Des heurts entre mineurs sèment la panique à La Paz

Un mineur blessé par une explosion de dynamite à La Paz, le 18 septembre 2012 [Aizar Raldes / AFP] Un mineur blessé par une explosion de dynamite à La Paz, le 18 septembre 2012 [Aizar Raldes / AFP]

Sept personnes ont été blessées mardi lorsque des groupes de mineurs boliviens se sont affrontés à coups de dynamite dans le centre de la capitale, La Paz, semant la panique parmi la population, a-t-on appris de sources concordantes.

Plusieurs milliers de mineurs indépendants s'en sont pris à leurs homologues employés par l'Etat en attaquant à la dynamite le siège de la Fédération syndicale des travailleurs miniers de Bolivie (FSTMB), a rapporté le commandant régional de la police de La Paz, le colonel Rosalio Alvarez.

Les détonations ont provoqué un mouvement de panique parmi les passants dans le centre-ville et provoqué la fermeture de la plupart des commerces jusqu'à ce que la police parvienne à rétablir le calme.

Lors d'une conférence de presse, le vice-ministre de l'Intérieur, Jorge Perez, a fait état de sept personnes blessées.

Victor Cachi, leader de la FSTMB, a précisé aux médias locaux que quatre personnes avaient été touchées au moment de la chute du toit du bâtiment de la FSTMB, causé par un dynamitage.

Après ces heurts, la FSTMB a convoqué une réunion d'urgence et ses responsables n'écartaient pas d'éventuelles représailles.

De son côté, M. Perez a appelé les parties au dialogue, séparément mercredi et ensemble jeudi, "pour mettre un point final à ce conflit".

Les mineurs indépendants regroupés au sein de coopératives sont en conflit avec les employés de la mine de Colquiri (250 km au sud de La Paz), qui refusent de partager l'exploitation de cette mine après sa nationalisation par l'Etat.

La semaine dernière, les mineurs des coopératives avaient organisé plusieurs manifestations et barrages routiers dans la capitale pour tenter de faire entendre leurs revendications.

Vous aimerez aussi

Le président bolivien Evo Morales au Palais présidentiel  à Lima, le 1er septembre 2017. [CRIS BOURONCLE / AFP/Archives]
Crise politique Bolivie : Morales autorisé à briguer un nouveau mandat
Dakar Pour ses dix ans en Amérique du Sud, le Dakar va repasser par le Pérou
Chien «Frère Moustache», l'adorable histoire du petit chien devenu moine

Ailleurs sur le web

Derniers articles