Sous la pression, Romney publie sa feuille d'impôts

Mitt Romney, le 21 septembre 2012 à Las Vegas [Nicholas Kamm / AFP] Mitt Romney, le 21 septembre 2012 à Las Vegas [Nicholas Kamm / AFP]

Le candidat républicain à la Maison Blanche, le multimillionnaire Mitt Romney, a publié vendredi son avis d'impôts 2011 qui révèle un taux d'imposition de 14,1%, après avoir été accusé de manque de transparence par son rival Barack Obama.

M. Romney n'avait publié jusqu'à présent que sa feuille d'impôts pour 2010. Il avait promis le mois dernier de publier celle pour 2011.

Son adversaire démocrate à la présidentielle du 6 novembre, Barack Obama, avait regretté que le candidat républicain ne fasse pas preuve de plus de transparence, lui qui avait dévoilé en 2008 plus de dix ans de feuilles d'impôts.

A ce sujet, l'équipe de campagne de M. Romney, qui publie cette feuille d'impôts, a tenu à préciser que l'ancien gouverneur du Massachusetts (nord-est) avait été imposé en moyenne à 20,2% sur la période 1990-2009 et qu'il n'a jamais payé moins que 13,6% d'impôts.

M. Romney, ancien entrepreneur dont la fortune personnelle pourrait atteindre jusqu'à 250 millions de dollars selon la presse américaine, a été présenté par ses adversaires démocrates comme un homme riche détaché des réalités.

Il avait déjà divulgué son avis d'imposition pour 2010 et avait promis d'en faire de même pour celui de 2011, mais il a affirmé à plusieurs reprises qu'il ne diffuserait pas d'autres avis d'imposition antérieurs à 2010.

Ces derniers éléments concernant l'imposition de M. Romney ont été contrôlés par la société PricewaterhouseCoopers et seront consultables à partir de à 15H00 (19H00 GMT) sur le site internet www.mittromney.com/disclosure.

Vous aimerez aussi

Donald Trump Tout savoir sur Hope Hicks, la directrice de la communication de la Maison Blanche qui vient de démissionner
Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a balayé les accusation américaine d'ingérence russe dans la campagne présidentielle de 2016, le 17 février à Munich (Allemagne) lors de la conférence annuelle sur la sécurité. [Thomas KIENZLE / AFP]
Présidentielle américaine «Baratin», «fantasme» : Moscou balaie les accusations d'ingérence électorale
Etats-Unis Oprah Winfrey n'a pas l'intention de se présenter à la présidentielle américaine

Ailleurs sur le web

Derniers articles