Sud thaïlandais : une voiture piégée fait 5 morts et 40 blessés

Des policiers examinent la carcasse d'une voiture piégée qui a explosé en août 2012 dans la province de Pattani, en Thaïlande [Tuwaedaniya Meringing / AFP/Archives] Des policiers examinent la carcasse d'une voiture piégée qui a explosé en août 2012 dans la province de Pattani, en Thaïlande [Tuwaedaniya Meringing / AFP/Archives]

Au moins cinq personnes sont mortes et près de 40 ont été blessées vendredi lors de l'explosion d'une voiture piégée sur un marché dans l'extrême-sud thaïlandais, où une rébellion séparatiste a fait des milliers de morts depuis huit ans, ont indiqué des responsables locaux.

Il y a "cinq morts jusqu'à présent et 37 blessés, dont 12 policiers et 25 civils", a indiqué à l'AFP un responsable de la police du district de Sai Buri, dans la province de Pattani.

Une source hospitalière a confirmé la mort d'un paramilitaire et de quatre civils, ainsi qu'au moins 19 blessés dont 14 graves. "Plus de blessés sont en train d'arriver", a-t-elle ajouté.

"Les insurgés ont ouvert le feu sur un magasin d'or pour attirer la police et le personnel de sécurité sur les lieux avant de déclencher la bombe", a expliqué de son côté le porte-parole de l'armée dans le sud, le colonel Pramote Prom-in, précisant que la bombe était dissimulée dans une voiture.

Cette insurrection a fait quelque 5.300 morts --bouddhistes et musulmans-- depuis janvier 2004 dans cette région rattachée à la Malaisie jusqu'au début du XXe siècle et où des groupes rebelles luttent contre la domination de Bangkok.

Le conflit est de nature politique, mais a pris une dimension religieuse au sein d'une population majoritairement d'ethnie malaise et de confession musulmane, contrairement au reste du pays, essentiellement bouddhiste.

Vous aimerez aussi

Faits divers Un pirate français arrêté en Thaïlande
Thaïlande : tout premiers jeux olympiques pour seniors
Insolite En Thaïlande, les premiers jeux olympiques pour seniors
Une adolescente thaïlandaise est installée dans un cercueil du Café de prise de conscience de la mort à Bangkok, le 30 mars 2018   [LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP]
Thaïlande Au café de la mort de Bangkok, le client s'allonge dans un cercueil

Ailleurs sur le web

Derniers articles