Un chef militaire iranien prévoit une guerre contre Israël

Le général Mohammad Ali Jafari, commandant en chef des Gardiens de la révolution, le 6 septembre 2011 à Téhéran [Behrouz Mehri / AFP/Archives] Le général Mohammad Ali Jafari, commandant en chef des Gardiens de la révolution, le 6 septembre 2011 à Téhéran [Behrouz Mehri / AFP/Archives]

La guerre d'Israël contre l'Iran "finira par arriver", a déclaré samedi le général Mohammad Ali Jafari, commandant en chef des Gardiens de la révolution (Pasdaran), affirmant que son pays était prêt et détruirait l'Etat hébreu.

"La guerre finira par arriver mais il n'est pas certain quand et où elle aura lieu", a dit le chef de l'armée d'élite du régime islamique, cité par les agences Isna et Fars.

"Cette tumeur cancéreuse qu'est Israël cherche à lancer une guerre contre nous. Mais on ne sait pas quand elle se produira. Ils (les Israéliens) considèrent désormais la guerre comme le seul moyen de nous affronter, mais ils sont tellement stupides que leurs maîtres (les Etats-Unis) devraient les stopper", a ajouté le général Jafari.

"S'ils commencent (l'agression), cela conduira à leur destruction", a-t-il encore déclaré.

Israël a menacé à plusieurs reprises de frapper les sites nucléaires iraniens si les sanctions et les efforts diplomatiques ne parvenaient pas à convaincre Téhéran de cesser ses activités nucléaires sensibles.

Vendredi, l'Iran a mis en garde l'Etat hébreu et son allié américain contre toute attaque, assurant que sa réponse serait "immédiate".

Vous aimerez aussi

Une affiche représentant le dirigeant shiite Moqtada al-Sadr (g) et le membre du clergé shiite Mohammed Baqer al-Sadr, à Sadr City, le 14 mai 2018 [AHMAD AL-RUBAYE / AFP]
Législatives Irak : Moqtada Sadr en tête, l'Iran tente de rassembler contre lui
Diplomatie Nucléaire iranien : premier entretien Mogherini-Zarif à Bruxelles
Des Iraniens brûlent un drapeau américain lors d'une manifestation à Téhéran après le retrait des Etats-Unis de l'accord nucléaire, le 11 mai 2018 [STRINGER / AFP]
Crise L'Iran se tourne vers la diplomatie en pleines tensions régionales

Ailleurs sur le web

Derniers articles