Le parlement suisse refuse d'interdire le port du voile intégral

Affiche de l'extrême-droite suisse pour l'interdiction des minarets lors d'un referendum en novembre 2009 [Fabrice Coffrini / AFP/Archives] Affiche de l'extrême-droite suisse pour l'interdiction des minarets lors d'un referendum en novembre 2009 [Fabrice Coffrini / AFP/Archives]

La Suisse n'interdira pas le port dans les lieux publics de vêtements couvrant l'intégralité ou une grande partie du visage, a décidé vendredi le parlement suisse.

La Conseil National, la chambre basse, a voté contre une proposition d'interdiction du voile intégral, comme la burqa ou le niqab, dans les lieux publics par 93 voix contre 87. Le Conseil des Etats, la chambre haute du parlement avait déjà rejeté le projet en mars.

Le parlementaire de la majorté Hugues Hipthold a jugé la mesure "excessive" et susceptible de nuire au tourisme venant des pays musulmans par les adversaires du projet.

"Aujourd'hui en Suisse le port de ce type de vêtements pour des raisons religieuses ne pose pas de réels problèmes au quotidien, cette pratique étant peu courante au sein de la communauté musulmane suisse. Si le port du niqab ou de la burqa venait à être interdit cela aurait des conséquences néfastes du l'intégration des femmes musulmanes en Suisse", a-t-il dit.

Les partisans du projet estimaient qu'il contribuerait à la promotion de l'égalité hommes et femmes et à l'intégration sociale de ces dernières.

Vous aimerez aussi

Coupe du monde La Suisse soupçonnée d'avoir mis un «contrat» sur Neymar
Football Coupe du monde 2018 : le Brésil tenu en échec par la Suisse (1-1)
Football Coupe du monde 2018 : Tout savoir sur la Suisse

Ailleurs sur le web

Derniers articles