Irak : les troupes turques indésirables dans le nord du pays

Le porte-parole du gouvernement irakien Ali Dabbagh, le 16 août 2009 à Doha [Karim Jaafar / AFP/Archives] Le porte-parole du gouvernement irakien Ali Dabbagh, le 16 août 2009 à Doha [Karim Jaafar / AFP/Archives]

Le gouvernement irakien a réclamé mardi au Parlement l'abrogation d'accords autorisant les bases militaires étrangères sur son sol, une décision visant les troupes turques présentes dans le nord du pays, ont indiqué des responsables.

"Le conseil des ministres a décidé de bannir les bases et troupes étrangères de son sol et d'interdire l'accès de forces étrangères au territoire irakien", a expliqué Ali Dabbagh, le porte-parole du gouvernement dans un communiqué. Un autre responsable a affirmé que cette décision visait les bases militaires turques situées à Dohouk, une des trois provinces de la région autonome du Kurdistan irakien.

Vous aimerez aussi

Drame Belgique : une fillette kurde tuée par balle lors d'une course poursuite entre la police et des migrants
Les présidents turc Recep Tayyip Erdogan et français Emmanuel Macron à Paris, le 5 janvier 2018 [LUDOVIC MARIN / POOL/AFP/Archives]
Diplomatie Syrie : colère d'Ankara après le soutien de Paris à une force arabo-kurde
Street Art Une fresque de Banksy à New York pour soutenir la journaliste turque Zehra Dogan

Ailleurs sur le web

Derniers articles