Au moins 48 morts à Alep

Sur les lieux d'une des explosions, selon l'agence officielle SANA. Sur les lieux d'une des explosions, selon l'agence officielle SANA. [- / SANA / AFP]

Trois voitures piégées ont explosé mercredi matin près d'une place dans le centre-ville d'Alep, deuxième ville de Syrie et enjeu majeur du conflit, ont rapporté des témoins à l'AFP. Selon une source officielle, on déplore au moins 40 morts et 90 blessés.

Selon ces témoins, les deux voitures ont explosé près de la célèbre place Saadallah al-Jabiri, où se trouvent des bâtiments gouvernementaux. On déplorerait au moins 48 morts et 90 blessés selon une source officielle.

Le correspondant de l'AFP à Alep a entendu deux puissantes explosions à quelques minutes d'intervalle. Par la suite, il a vu une partie de la façade d'un hôtel détruite et les deux étages d'un café effondrés sur la place Saadallah al-Jabiri et au moins cinq blessés dans la zone. L'un des blessés sortant d'un autre hôtel avait le visage couvert de sang.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a rapporté de son côté "trois puissantes explosions qui ont secoué la place Saadallah al-Jabriri", précisant que des colonnes de fumée étaient visibles, sans autre précision.

Tous les bâtiments gouvernementaux ont été fermés, a constaté le journaliste.

Une troisième explosion a retenti dans le centre d'Alep, tuant au moins trois militaires, selon une source de l'armée.

 

Vous aimerez aussi

Le président russe Vladimir Poutine avec son homologue français Emmanuel Macron et son épouse Brigitte le 24 mai 2018 à Saint-Pétersbourg [Dmitry LOVETSKY / POOL/AFP]
Diplomatie Iran, Syrie, Ukraine : Macron veut des «initiatives communes» avec Poutine
Terrorisme Syrie : les forces kurdes annoncent la capture du jihadiste français Adrien Guihal
Des combattants gouvernementaux progressent en direction de positions du groupe jihadiste Etat islamique (EI) dans le quartier de Hajar al-Aswad dans le sud de Damas. Photo fournie par l'agence officielle syrienne SANA, le 14 mai 2018 [Handout / SANA/AFP/Archives]
Conflit Le régime syrien a pris le contrôle total de Damas après avoir chassé Daesh

Ailleurs sur le web

Derniers articles