L’Arizona accepte le paiement des impôts en Bitcoin

Si la Chambre des représentants valide le projet, l’Arizona sera le premier État américain à avoir recours à ce système de paiement.[AFP]

Payer ses impôts en Bitcoin, ce sera bientôt possible pour les habitants de l’Arizona. Le Sénat de l'État a adopté le projet le 8 février. 

La Chambre des représentants doit désormais entériner le vote, afin de permettre aux résidents de payer leurs impôts en Bitcoin ou avec d’autres cryptomonnaies reconnues par les autorités fiscales de l’Etat. 

Si il valide le projet, l’Arizona sera le premier État américain à avoir officiellement recours à ce système de paiement.

Promouvoir l'innovation technologique dans l'Arizona

Une des dispositions du projet de loi exige toutefois que les paiements en cryptomonnaies soient convertis en dollars américains dans les 24h suivant leur paiement. Une solution pour répondre aux préoccupations de certains face à la volatilité des valeurs de cryptomonnaies.

Le représentant de l’Etat de l’Arizona, Jeff Weninger, qui a parrainé des projets de loi similaires, a affirmé que l’objectif de ce projet était de promouvoir l’innovation technologique dans l’Etat.

«Nous sommes en train d’envoyer un signal à travers les Etats-Unis et peut-être même dans le monde entier, un signal qui montre que l’Arizona va devenir une zone géographique incontournable pour la Blockchain et les monnaies numériques», a-t-il déclaré à Fox News.

«La facilité d’utilisation, être capable de le faire au milieu de la nuit, à la maison pendant que vous regardez la télévision (…) Je pense que dans quelques années, ce ne sera même plus une question», a ajouté Jeff Weninger.

A l’inverse, Steve Farley, sénateur de l’Etat de l’Arizona ne semble pas convaincu par ce projet. Méfiant quant à la volatilité de cette monnaie, il estime que les impôts devraient être payés seulement en dollars.

Le Bitcoin pour payer les services publics

Avant l'Arizona, des communes dans le monde en ont fait de même. La ville de Zoug, en Suisse, a été la première commune à reconnaître les cryptomonnaies. Les citoyens peuvent y utiliser le Bitcoin pour payer les services publics locaux. Depuis janvier 2018, la municipalité suisse de Chiasso a, elle aussi, annoncé qu’elle acceptait le paiement des impôts en Bitcoin.

Au Canada, la ville de Toronto va prochainement autoriser le paiement des impôts fonciers et des contraventions pour stationnement interdit en cryptomonnaies.

En juillet 2010, la valeur du Bitcoin était de six centimes. Début janvier, sa valeur avait atteint 20.000 dollars avant de baisser, se stabilisant actuellement autour des 9.000 dollars.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles