L’Islande utilise plus d’énergie pour le Bitcoin que pour les logements

Les serveurs de transaction des bitcoins sont trop gourmande en en énergie électrique[Capture YouTube]

Le «minage» de Bitcoin en Islande pourrait consommer plus d’énergie électrique que les logements au cours de l'année 2018.

Selon Johannn Snorri Sigurbergsson, de la compagnie énergétique Hitaveita Sudurnesja, interrogé par Metro.uk, la consommation d'énergie liée au minage de Bitcoin devrait en effet doubler cette année. Elle devrait s'établir à 100 megawatts au total, soit plus que la quantité d'électricité utilisée pour les 340.000 logements que compte l'île. 

L’Islande est l’un des pays qui abrite le plus de fermes de minages de monnaies virtuelles dans le monde. Ces fermes sont des entrepôts abritant des ordinateurs puissants qui créent des Bitcoin ou d'autres cryptomonnaies en résolvant des calculs complexes.

Les températures basses du pays permettent de refroidir naturellement et gratuitement les serveurs qui surchauffent. Un avantage financier qui attire de grandes fermes de minage 2.0, en plus du coût bon marché de l'électricité islandaise.

Mais les serveurs utilisent beaucoup d’énergie électrique. Une seule transaction en bitcoin nécessite 100 kWh. Avec cette quantité d'énergie, on peut parcourir environ 200km avec une Smart électrique.

L'Islande mise sur un Bitcoin «vert»

Dans le but de préserver l'environnement, l'Islande a lancé le projet Moonlight qui permettra d'utiliser la géothermie pour la fabrication et la circulation de cryptomonnaies avec zéro carbone d'émission. Un exemple que d'autres pays hébergeant des machines de calculs de ce genre pourront suivre, comme le Canada.

En 2020, la consommation d'énergie électrique de la cryptomonnaie pourrait dépasser celle de l'ensemble des pays du monde, selon Digiconomist.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles