Le Bitcoin perturbe la recherche des OVNI et des extra-terrestres

La recherche de signaux extra-terrestres nécessite de puissants ordinateurs, comme le minage du Bitcoin. [MARTIN BERNETTI / AFP]

Les chercheurs du SETI (Search for Extra-Terrestrial Intelligence), dont la mission est de traquer les signaux extra-terrestres en provenance de l'espace, affirment que le Bitcoin et les cryptomonnaies viennent perturber leurs travaux.

Certains d'entre eux se plaignent en effet du fait qu'ils ont désormais du mal à trouver les puissants processeurs dont ils ont besoin pour leurs ordinateurs. Et selon eux, cette pénurie de composants électroniques est liée à l'appétit grandissant pour le Bitcoin et les cryptomonnaies, dont la création nécessite des machines puissantes. 

Les cryptomonnaies sont en effet «minées», c'est-à-dire qu'elles sont crées via des calculs très complexes que seuls des ordinateurs puissants peuvent résoudre. C'est également la résolution de ces calculs qui valide les transactions et garantit donc la sécurité des cryptomonnaies, qui doivent leur nom au fait qu'elles sont «cryptées» numériquement. Les «mineurs» qui utilisent leurs machines pour créer des Bitcoin et d'autres monnaies cryptées ou valider les transactions sont récompensés par des pourcentages de monnaie

Une pénurie de processeurs

«C'est un problème nouveau, depuis deux mois nous avons été confrontés au des pénuries chez les fournisseurs, a expliqué le Dr Weithimer à la BBC. Nous avons l'argent, nous avons contacté les vendeurs, et ils disent 'nous n'avons plus les processeurs'. Cela limite nos recherche de formes de vie extra-terrestres, et donc notre capacité à répondre à la question : 'sommes-nous seuls dans l'univers ?'».

Les ordinateurs du SETI aident les chercheurs à tenter de capter des fréquences non utilisées par les humains, ce qui nécessite de puissantes machines. 

La semaine dernière, l'un des principaux fabricants de processeurs, Nvidia, avait tenu une conférence de presse pour faire savoir que la compagnie «travaillait très dur» pour «faire face à la demande». 

Le nomnbre de «mineurs» de cryptomonnaies aurait en effet explosé alors que la valeur du Bitcoin, Ethereum, Litecoin, etc... montait en flèche.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles