Présidentielle en Egypte : Sissi réélu avec plus de 97,08% des voix

Le chef de l'Etat égyptien Abdel Fatah al-Sissi est assuré de sa réélection lors du scrutin présidentiel qui s'est ouvert lundi. [FETHI BELAID / AFP]

Abdel Fatah al-Sissi a été réélu président de l'Egypte avec 97,08% des suffrages exprimés, selon les chiffres officiels communiqués ce mardi. 

Dans un pays confronté à des attaques jihadistes depuis 2013 et où Daesh avait promis de s'en prendre à des lieux liés aux élections, les opérations de vote se sont déroulées sous haute surveillance au premier jour de la consultation.

Détecteurs de métaux et soldats en armes à l'entrée, véhicules blindés stationnés en plusieurs points de la capitale : les mesures de sécurité prises par les autorités étaient ostensibles, notamment après une attaque samedi 24 avril à Alexandrie (nord) dans laquelle deux policiers ont été tués.

Photo distribuée par la présidence égyptienne montrant Abdel Fattah al-Sissi au moment de voter, au premier tour de l'élection présidentielle, le 26 mars 2018 au Caire [- / EGYPTIAN PRESIDENCY/AFP]
Photo distribuée par la présidence égyptienne montrant Abdel Fattah al-Sissi au moment de voter, au premier tour de l'élection présidentielle, le 26 mars 2018 au Caire [- / EGYPTIAN PRESIDENCY/AFP]

Dans une école du quartier huppé d'Héliopolis, placée sous haute sécurité, M. Sissi, 63 ans, avait voté dès l'ouverture des bureaux, à 9h (7h GMT). Son unique adversaire Moussa Mostafa Moussa, 65 ans, un soutien notoire de M. Sissi qui disait s'être présenté pour éviter au président de se retrouver seul en lice, a fait de même ailleurs au Caire.

«J'appelle tout le monde à participer avec force pendant ces trois jours», avait déclaré à la presse.

Récompense

«Rien ne fera peur au peuple égyptien, ni les attaques terroristes ni quoi que ce soit d'autre», avait déclaré de son côté le Premier ministre Chérif Ismaïl en sortant du bureau de vote à Héliopolis. «Grâce à Dieu, le taux de participation sera élevé».

Preuve de l'importance de la question, la gouverneure d'Al-Bahaira (nord) Nadia Abdo, avait dit aux responsables locaux que les localités au fort taux de participation seraient récompensées. «Nous leur fournirons l'eau, l'assainissement (des eaux usées), l'électricité», avait affirmé à la télévision.

Des Egyptiennes rassemblées devant un bureau de vote d'Alexandrie, dans le nord de l'Egypte, au premier jour de l'élection présidentielle, le 26 mars 2018 [STRINGER / AFP]

Des Egyptiennes rassemblées devant un bureau de vote d'Alexandrie, dans le nord de l'Egypte, au premier jour de l'élection présidentielle, le 26 mars 2018 [STRINGER / AFP]

Mahmoud el-Chérif, porte-parole de l'Autorité nationale des élections avait évoqué une «forte participation» au Caire, à Guizeh, à Alexandrie et à Assouan (sud) et dans le nord du Sinaï. Mais sans avancer de chiffre.

Durant la journée, des supporteurs de M. Sissi avaient dansé en brandissant des drapeaux égyptiens devant plusieurs bureaux de vote du Caire. Quelque 60 millions d'électeurs, sur les près de 100 millions d'habitants du pays le plus peuplé du monde arabe étaient appelés à voter.

 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles