Près de 5.000 victimes d'esclavage signalées au Royaume-Uni

Des cas d'esclavage moderne ont notamment été signalés dans des salons de manucure. Des cas d'esclavage moderne ont notamment été signalés dans des salons de manucure.[Astrid Stawiarz / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP]

Depuis son lancement en octobre 2016, une ligne d'écoute britannique consacrée à l'esclavage moderne a reçu près de 5.000 appels, a annoncé ce lundi 16 avril l'ONG en charge du programme. 

Seul un appel sur dix est émis par la victime d'esclavage elle-même. Dans la majorité des cas, c'est en effet plutôt une personne qui s'est trouvée en contact direct avec elle qui prend l'initiative d'alerter l'association. Une situation comparable à celle observée en France, par le Comité contre l'esclavage moderne. «Ignorantes de leurs droits et parfois non francophones, elles ont besoin d’une aide bienveillante pour parvenir jusqu'à nous», explique l'association sur son site

Sur les 4.900 cas signalés à l'ONG britannique, plus de 3 500 concernent des victimes de travail forcé, en particulier dans des salons de manucures. Près de 800 cas relevaient en outre de l'exploitation sexuelle, et une centaine de l'esclavage domestique. Des chiffres qui ne sont que la partie émergée de l'iceberg. Le gouvernement britannique estime en effet à 13.000 le nombre de victimes d'esclavage au Royaume Uni, et certains experts pensent que la réalité pourrait être encore supérieure. 

La ligne téléphonique, mise en place par l'association «Unseen», a été rendue possible par une donation de près d'un million de livres sterling (1,16 million d'euros) de Google. Le Royaume Uni a décidé de faire de la lutte contre l'esclavage moderne une grande cause nationale, notamment depuis le «Modern Slavery Act» de 2015. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles