Une nouvelle «maison de l'horreur» en Californie

Quelques mois après la découverte de la «maison de l’horreur» de David et Louise Turpin, une affaire a similaire a récemment été révélée en Californie.

Dix enfants maltraités ont été retrouvés à leur domicile de Fairfield, près de San Francisco, victimes d’abus physiques et psychologiques de leurs parents, a révélé Associated Press. C’est un appel de la mère à la police, alors que l’aîné, âgé de 12 ans, n’était pas rentré chez lui un soir du mois de mars, qui a alerté les enquêteurs. Après avoir retrouvé le garçon sain et sauf, ceux-ci l’ont reconduit à son domicile. 

Ils ont alors découvert une maison souillée de détritus et d’excréments, où vivaient neuf autres enfants de 4 mois à 11 ans. «Un environnement dangereux et sale», selon la police, qui a tenu lundi 14 mai une conférence de presse. 

Les enfants présentaient des traces de blessures, notamment par balle de carabine à air comprimé. Ils avaient également été victimes de piqûres et de brûlures. Comme les enfants de David et Louise Turpin, ils étaient officiellement scolarisés à domicile, une pratique très fréquente et peu contrôlée en Californie. 

Le père, Jonathan Allen, 29 ans, a été incarcéré le 11 mai, après plusieurs semaines d'investigation. Mais la mère, Ina Rogers, 31 ans, placée en détention dès la découverte de la maison, a depuis été libérée sous caution. Tous deux nient en bloc les accusations dont ils font l'objet.

«Je suis une mère incroyable», a même déclaré Ina Rogers. «Mes enfants se font des bleus et des écorchures parce que ce sont des enfants», a-t-elle affirmé, assurant que toutes les accusations de torture «s'effondreraient» dès qu'ils auraient été examinés par un médecin, dans la mesure où celui-ci ne trouverait «ni os cassé, ni cicatrice importante». Les enfants ont, de leur côté, été confiés aux services sociaux.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles