Pourquoi le virus Ebola a-t-il été appelé ainsi ?

Un homme vêtu d'une combinaison de protection, le 14 août 2014 à l'hôpital de Biankouma (Côte d'Ivoire) [Issouf Sanogo / AFP/ Archives]

Ebola n’est pas un acronyme scientifique comme le H5N1 ou le SRAS. C’est en réalité le nom d’une rivière située en République démocratique du Congo, qui passe à proximité du lieu où le premier cas de la maladie a été identifié, en 1976.

 

Il s’agissait d’une religieuse malade qui avait été amenée à l’hôpital de Yambuku, dans le nord du Congo. La fièvre hémorragique s’était ensuite répandue dans la région, causant 280 victimes, dont la religieuse.

Alors que les symptômes faisaient d’abord penser à la fièvre jaune, une équipe de médecins belges envoyée sur place avait finalement diagnostiqué ce nouveau virus.

C’est le chef des scientifiques, Peter Piot, qui avait alors suggéré de l’appeler Ebola, qui signifie en français «eau blanche».

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles