RDC : l'épidémie d'Ebola a atteint une zone urbaine

Jusqu’à présent l’épidémie de virus Ebola qui sévit en RDC se limitait à une seule zone rurale, très difficile d’accès.[JOHN WESSELS / AFP]

Un premier cas d’Ebola en zone urbaine a été recensé en République démocratique du Congo (RDC), annonce l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Ce «nouveau cas (...) a été confirmé à Wangata, l'une des trois zones sanitaires de Mbandaka, une ville de près de 1,2 million d'habitants», précise l’OMS. L’organisation évoque son inquiétude alors que jusqu’à présent l’épidémie de virus Ebola qui sévit en RDC se limitait à une seule zone rurale, très difficile d’accès.

Risque de propagation de l'épidémie

L’apparition de la maladie dans une zone urbaine laisse ainsi craindre une propagation rapide et majeure de l’épidémie, souligne Peter Salama, directeur du Programme de gestion des situations d’urgence de l’OMS.

Le risque est d’autant plus grand que Mbandaka se situe sur les rives du fleuve Congo, largement utilisé pour le transport commercial. En cas d’épidémie majeure, le virus Ebola pourrait alors atteindre les pays voisins, explique Peter Salama à la BBC.

Face à l’urgence de la situation, l’organisation est en train de déployer à Mbandaka une trentaine d’experts chargés de mener, en collaboration avec les autorités sanitaires locales, des activités de surveillance et de rechercher tous les contacts du cas confirmé.

En outre, un lot de 5.400 doses d’un vaccin expérimental est arrivé dans le pays.

Entre 2013 et 2016, la plus violente épidémie du virus Ebola avait affecté la Guinée, le Liberia et le Sierra Leone, tuant 11.300 personnes.  

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles