Explosion sur le volcan Kilauea, les habitants appelés à s'abriter

La lave sortant d'une fissure près du volcan Kilauea illumine la nuit hawaïenne, le 16 mai 2018 [MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP] Les scientifiques estiment que l'activité volcanique est peut-être annonciatrice d'une éruption majeure similaire à celle du milieu des années 1920. [MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP]

Un cratère proche du sommet du volcan hawaïen Kilauea a explosé tôt jeudi, propulsant un épais panache de cendres très haut dans le ciel et poussant les autorités à inciter les habitants à se mettre à l'abri.

L'Observatoire des volcans d'Hawaï a signalé que l'explosion à l'intérieur du cratère Halemaumau du Kilauea avait dégagé un nuage qui atteignait 9.000 mètres de hauteur et dérivait vers le nord-est.

Il a incité les personnes susceptibles d'être dans son sillage à s'abriter à cause des dangereuses émanations de dioxyde de soufre, et a maintenu une alerte rouge pour l'aviation, le trafic aérien restant ainsi suspendu dans la zone.

«A n'importe quel moment, l'activité pourrait redevenir explosive, avec une augmentation de la production de cendres et de projectiles près de l'ouverture», a ajouté l'observatoire.

L'agence américaine de géologie et sismologie (USGS) a indiqué en fin d'après-midi que des chutes de pluie et des vents faibles signifiaient que le nuage allait rester centré sur les zones entourant le sommet de Kilauea.

Le Kilauea est l'un des volcans les plus actifs du monde et l'un des cinq que compte l'île de Hawaï, la plus grande de l'archipel.

Signe d'une éruption majeure ?

Il est entré en éruption le 3 mai, entraînant l'évacuation de quelque 2.000 personnes de leurs maisons à cause de fissures - au moins 17 jeudi - déversant de la lave qui se sont ouvertes à plusieurs kilomètres du cratère principal. Des gaz toxiques ont également envahi ces zones.

Les scientifiques estiment que l'activité volcanique est peut-être annonciatrice d'une éruption majeure similaire à celle du milieu des années 1920. Mais ils ne craignent toutefois pas de victimes car les zones résidentielles les plus exposées ont été évacuées et la région où se trouve le volcan - au sud-est de l'île - n'est pas très peuplée.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles