Mariage royal : le dispositif de sécurité exceptionnel

La petite ville de Windsor, qui accueillera ce samedi 19 mai le mariage du prince Harry et de l'actrice américaine Meghan Markle, va devoir mobiliser un dispositif sécuritaire inédit. 

Pour la police locale, la Police de la Vallée de la Tamise, cette journée est en effet l'enjeu du siècle. Car avec 600 invités, 10 000 visiteurs et 5 000 journalistes attendus, les risques sont incalculables. Des officiers de la police métropolitaine de Londres seront d'ailleurs présents pour renforcer le dispositif. Au total, quelque 3 000 hommes sont attendus. D'une manière générale, les forces de sécurité se focalisent sur quatre menaces : le terrorisme, les fanatiques de la famille royale, les manifestations et les pickpockets. 

De nombreux policiers à pieds patrouilleront dans la ville. Conformément à la tradition britannique, la majorité d'entre eux ne porteront pas d'arme à feu. La police des transports sera massivement déployée dans les gares et les trains alentours. Un ou deux hélicoptères survoleront également la zone. Enfin, la garde montée sera de sortie, notamment pour escorter la calèche qui doit promener les mariés à travers la ville. 

Cette balade est d'ailleurs le principal casse-tête des autorités. La calèche, vieille de plusieurs siècles, n'est en effet protégée ni contre les balles, ni contre aucune arme. Or, l'immense majorité de la foule ne pourra pas être fouillée, et sera donc susceptible de transporter n'importe quoi. 

La police s'est donc concentrée sur un travail de renseignement en amont, de manière à repérer les potentiels fauteurs de trouble. Un logiciel de reconnaissance des plaques d'immatriculation a été installé, et des chiens renifleurs inspectent régulièrement les boîtes aux lettres et les égoûts. En attendant le jour J, pour vingt-quatre heures de vigilance maximale. 

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles