Conflit ukrainien – Publié le 15 août à 15:45 – Mis à jour le 15 août 2015 à 19:30

Escalade de violence dans l'est ukrainien

Escalade de violence dans l'est ukrainien «
Play

La mesure contre le gaspillage alimentai...

»
Play

Pakistan : deux kamikazes tuent au moins...

Escalade de violence dans l'est ukrainien

Au cours des dernières 24 heures, les échanges de tirs et de bombardements se sont intensifiés entre l'armée ukrainienne et les séparatistes pro-russes dans le Donbass, à des niveaux rarement atteints depuis la signature des accords de Minsk II.

La trêve conclue en février entre les deux camps dans l'est de l'Ukraine était précaire, régulièrement fragilisée par des incidents. Les affrontements de plus en plus intenses de ces dernières semaines semblent avoir eu définitivement raison des accords de Minsk II.

Au cours des dernières 24 heures, les autorités ukrainiennes ont dénoncé un nombre record de bombardements. Sur la ligne de front, notamment près des ruines de l'aéroport de Donetsk, un porte-parole militaire ukrainien, Andriï Lyssenko affirme que "la tension augmente à nouveau"

Au cours des dernières 24 heures, on a enregistré le plus grand nombre de tirs (rebelles) en six mois.

Il accuse les séparatistes d'utiliser "tous les types d'armes dont ils disposent : des pièces d'artillerie, des chars, des mortiers, des lance-grenades et des armes légères".

La République autoproclamée de Donetsk a également rapporté ce vendredi, par l'intermédiaire de son ministre de la Défense, avoir subi de son côté un nombre très important de bombardements :

Ces dernières 24 heures, l'intensité des tirs par les forces ukrainiennes s'est considérablement accrue, avec l'utilisation de l'artillerie et de lance-roquettes multiples [...] Au total, 103 violations du cessez-le-feu ont été enregistrées.

Trois civils tués dans l'est

Deux civils ont été tués et quinze autres blessés par les bombardements dans plusieurs localités restées sous le contrôle de Kiev de la région de Donetsk. Deux soldats ukrainiens ont par ailleurs été blessés dans la zone du conflit, selon l'armée ukrainienne.

A Gorlivka, une ville aux mains des rebelles située près de Donetsk, un civil a été tué et trois autres blessés, ont pour leur part indiqué les autorités séparatistes.

Des positions ukrainiennes près du port stratégique de Marioupol, dernière grande ville de l'est rebelle à être sous le contrôle de Kiev, ont essuyé des tirs de lance-roquettes Grad et d'artillerie lourde de calibre 150 millimètres, armes interdites par des accords de paix de Minsk II, a affirmé le porte-parole ukrainien Andriï Lyssenko.

Au total, le conflit dans l'est de l'Ukraine fait plus de 6.800 morts depuis son déclenchement en avril 2014.

Moscou accuse Kiev d'avoir utilisé des bombes au phosphate

Par ailleurs, le Comité d'enquête de Russie a indiqué ce vendredi être en possession de preuves selon lesquelles Kiev et ses troupes auraient utilisé des bombes au phosphate.

Rédaction web de CNews (avec agences) - Image : Des soldats ukrainiens (Mstyslav Chernov / AP)