Monde – Publié le 19 juin à 09:20 – Mis à jour le 19 juin 2017 à 18:07

Londres : 1 mort et 8 personnes fauchés par un véhicule

Londres : 1 mort et 8 personnes fauchés par un véhicule «
Play

Brice Hortefeux : "Les constructifs peuv...

»
Play

Richard Ferrand sauve son poste de minis...

Un homme est mort et huit personnes ont été blessées après qu'une camionnette a fauché des piétons dans la nuit de dimanche à lundi dans le nord-est de Londres à proximité de la mosquée de Finsbury Park. Le conducteur du véhicule, âgé de 47 ans, a été arrêté. Il est "détenu pour terrorisme".

"Un homme a été prononcé mort sur les lieux" de l'attaque et "huit blessés ont été conduits dans trois hôpitaux différents", a indiqué la police dans un communiqué. Deux autres personnes, légèrement blessées, ont été soignées sur place.

La police a ajouté que la "direction du contre-terrorisme" était chargée de l'enquête et que le conducteur de la camionnette, âgé de 47 ans, avait été immobilisé par les personnes sur place et arrêté.

La Première ministre Theresa May a annoncé de son côté que la police traitait les événements comme "une potentielle attaque terroriste" et a convoqué une réunion d'urgence dans la matinée.

Les faits se sont déroulés devant une mosquée

Évoquant "un événement terrible", elle a dit que "ses pensées étaient avec les blessés, leurs proches et les secours sur place".

Selon plusieurs associations musulmanes dont le Conseil musulman du Royaume-Uni (MCB), organisation représentative des musulmans britanniques, les faits se sont déroulés devant une mosquée. "Nous avons été informés qu'une camionnette avait percuté des fidèles alors qu'ils quittaient la mosquée de Finsbury Park. Nos prières vont aux victimes," a-t-il tweeté.

Harun Khan, à la tête du MCB, a affirmé que le véhicule avait "intentionnellement" foncé sur les fidèles quittant la mosquée, toujours sur Twitter.

Mohammed Shafiq, à la tête de l'organisation musulmane Ramadhan Foundation, a condamné cette "attaque malveillante", dans un communiqué. L'association musulmane de défense des droits de l'Homme Cage a elle dénoncé "la hausse rampante de l'islamophobie" et appelé "au calme".

AFP