Monde – Publié le 12 octobre à 18:20 – Mis à jour le 12 octobre 2016 à 20:15

Une femme d'origine nigériane transmet sa langue maternelle via Youtube

Une femme d'origine nigériane transmet sa langue maternelle via Youtube «
Play

Fuites sur l'identité des frères Kouachi...

»
Play

Guillaume Néry, champion d'apnée : " Si...

Une femme d'origine nigériane transmet sa langue maternelle via Youtube

Gbemisola Isimi vit à Londres. D'origine nigériane, cette mère de famille était consternée de ne pas trouver de matériel pour pouvoir apprendre le yoruba, sa langue maternelle, à ses enfants. Elle décide alors de créer elle-même le support nécessaire. Youtube lui a semblé être la plateforme adéquate.

Gbemisola Isimi vit à Londres et est originaire du Nigéria. Ses enfants sont nés en Angleterre mais pour autant, il lui semblait très important de leur transmettre la culture nigériane. 

"C'était important pour moi de transmettre à mes enfants ma culture. Mes racines, ce sont aussi les leurs. Or, l'enseignement d'une culture passe aussi par l'enseignement de la langue", explique-t-elle. 

Elle veut donc apprendre le yoruba à ses enfants, une langue tonale. Elle cherche sur Internet mais ne trouve pas grand-chose. Inspirée par les comptines anglaises que chantent ses enfants, elle décide de les traduire, et facilement, ses filles apprennent. Épates par le résultat, les amis de Gbemisola lui demandent de le faire également avec leurs enfants. La traductrice improvisée s’exécute, ravie.

Petit à petit, à force de traduction, Gbemisola commence à réfléchir : puisqu'elle ne trouve aucun matériel pour apprendre davantage le yoruba aux enfants, elle décide de les créer elle-même. Mais sur quel support ? Elle observe sa fille. Malgré son bas-âge, la petite sait déjà se débrouiller avec l'Ipad et adore passer du temps à écouter les comptines mises en ligne. L'idée est trouvée : en décembre 2015, la chaine Youtube CultureTreeTV est née.

Manuel scolaire 2.0

Sur la chaîne en ligne, des comptines, des berceuses et même des fables sont mises à disposition des internautes. 

"Mon public, ce sont les enfants. Et les enfants se déconcentrent très vite ! Par contre, ils sont très réceptifs aux images et aux sons, une chaîne Youtube m'a alors semblé le meilleur vecteur pour les intéresser".

L'alphabet, les parties du corps... Un manuel scolaire pour les petits, le tout gratuitement disponible sur le net. 

Depuis, le projet s'est étendu sur la toile: Twitter, Instagram, Facebook et depuis septembre 2016, un site internet. Gbemisola espère pouvoir agrandir l'équipe : "Au début j'étais seule, mais comme les demandes se sont multipliées, j'ai fait appel à un traducteur professionnel ainsi qu'à un animateur, qui m'aide à gérer l'interface du site". Aujourd'hui, elle se concentre exclusivement sur le yoruba. Mais plus tard, elle espère pouvoir faire de même avec chaque langue africaine.

Sophie Perez (@sophie_perez10), photo : TREECULTURE