Nucléaire: Duflot épingle Sarkozy

Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, s'est demandé lundi quand Nicolas Sarkozy allait "s'arrêter de dire n'importe quoi" sur le nucléaire, et a, une nouvelle fois, défendu une sortie progressive du nucléaire, selon elle, créatrice d'emplois.[AFP/Archives]

Cécile Duflot, secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, s'est demandé lundi quand Nicolas Sarkozy allait "s'arrêter de dire n'importe quoi" sur le nucléaire, et a, une nouvelle fois, défendu une sortie progressive du nucléaire, selon elle, créatrice d'emplois.

Nicolas Sarkozy s'est livré lundi à un nouveau pilonnage en règle de François Hollande sur le nucléaire, en appelant les salariés d'EDF à le rejoindre pour sauver la filière et leur entreprise, menacées de "mort", selon lui, par l'accord signé par le PS avec les écologistes.

"Je ne sais pas quand est-ce qu'il va s'arrêter de dire n'importe quoi! Une fois tous les deux jours il parle de la secte des écologistes, il va se fatiguer avant nous", a-t-elle dit à BFM-TV.

"Ca devient très cocasse d'autant qu'il est déjà président de la République et qu'Areva, qui intervient aussi dans le nucléaire, a aussi annoncé un plan social et que ce que disent les écologistes, c'est que le projet de transition énergétique par la sortie du nucléaire est créateur d'emplois", a-t-elle souligné.

"Il se trouve que ce n'est pas seulement un effet d'annonce mais une réalité en Allemagne" notamment, et dans ce cadre-là, "les salariés d'EDF et même ceux d'Areva trouveront aussi une activité, une fonction", a-t-elle dit.

Vous aimerez aussi

L'ex-président brésilien  (2003-2011) Luiz Inacio Lula da Silva à Sao Bernardo do Campo le 7 avril 2018.  [Miguel SCHINCARIOL / AFP]
Brésil Lula dit à son parti qu'il est libre de trouver un autre candidat à la présidentielle
scrutin Costa Rica : Carlos Alvarado vainqueur de la présidentielle
élection Présidentielle en Egypte : Sissi réélu avec plus de 97,08% des voix

Ailleurs sur le web

Derniers articles