Présidentielle : à J-27 du premier tour

L'annonce par Nicolas Sarkozy que le chômage en février devrait montrer une "augmentation assez modérée", a replacé l'emploi, un des thèmes prioritaires aux yeux des Français, dans la campagne présidentielle, alors que la sécurité en était devenue la dominante depuis l'affaire Merah.[AFP]

L'annonce par Nicolas Sarkozy que le chômage en février devrait montrer une "augmentation assez modérée", a replacé l'emploi, un des thèmes prioritaires aux yeux des Français, dans la campagne présidentielle, alors que la sécurité en était devenue la dominante depuis l'affaire Merah.

LE FAIT DU JOUR

Derniers chiffres de demandeurs d'emploi annoncés avant le premier tour, les statistiques de février, attendues lundi dans la soirée, devaient montrer une "augmentation assez modérée", a annoncé Nicolas Sarkozy.

"Les chiffres de ce soir manifesteront une amélioration de la situation avec une baisse tendancielle de l'augmentation du nombre de chômeurs. Cette augmentation sera assez modérée", a affirmé sur France Info M. Sarkozy alors qu'habituellement ce sont les ministres qui annoncent et commentent les chiffres.

Pour le chef de l'Etat, cette moindre augmentation du chômage en février témoigne "d'une reprise économique sensible".

Des économistes voient dans cette tendance pourtant davantage le signe d'une montée en charge des emplois aidés, les emplois subventionnés par l'Etat pour faciliter l'insertion de certains demandeurs d'emploi.

Benoît Hamon, porte-parole du PS, en a profité pour attaquer l'équipe au pouvoir: "le chômage, c'est le naufrage de ce quinquennat", avec "aujourd'hui un million de chômeurs en plus qu'en 2007" et "des salariés de Pôle emploi, qui n'arrivent plus à faire face au nombre de demandeurs d'emplois qui viennent les voir".

Quant à Olivier Besancenot, l'ancien candidat du NPA, faisant fi de la langue de bois, a lancé: "C'est pas une baisse tendancielle du foutage de gueule en tous les cas, parce que des expressions comme ça, je comprends pas ce que ça veut dire." "La réalité, c'est qu'il y a au minimum au moins autant de chômeurs dans ce pays."

LES PHRASES DU JOUR

- "Les amalgames n'ont aucun sens, je rappelle que deux de nos soldats étaient... comment dire... musulmans, en tout cas d'apparence, puisque l'un était catholique, mais d'apparence." (Nicolas Sarkozy parlant des soldats tués par Mohamed Merah et critiquant ainsi maladroitement des propos tenus par Marine Le Pen dimanche).

- "Cette expression, en plus d'être d'une bêtise insondable, est clairement raciste!" (le PCF dans un communiqué)

- "J'ai fait un service militaire brillant (...) et j'ai passé l'essentiel" de cette période "à faire le ménage à Balard de nuit, puisque j'arrivais à 22h30 et que je partais à 4h00 du matin: je suis un spécialiste du cirage liquide et je n'ai pas oublié!" (Nicolas Sarkozy)

LE SONDAGE DU JOUR

Près de 8 Français sur 10 (78%) voudraient que le thème des dépenses militaires et du budget de la Défense soit plus présent dans le débat public, et abordé par les candidats à la présidentielle. Et, en cas de restrictions budgétaires, 37% d'entre eux considèrent qu'il faudrait réduire en priorité les dépenses de la défense et de l'armée, selon un sondage Ifop pour le Mouvement de la Paix.

LES COULISSES

- De nombreux socialistes proposent sur twitter un nouveau système de mise en relation d'électeurs qui n'ont personne pour porter leur procuration: http://www.procuration2012.fr/

- Deux Bretons ont lancé une sorte de jeu de Mille bornes politique, "Skâândal", où la course à l'Elysée prend des allures de compétition et où tous les coups, ou presque, sont permis. Marc Varoujan, créateur du jeu en compagnie de Christophe Baheux, gérant de la société d'édition Ludikif, vont faire parvenir leur jeu, tiré à 3.000 exemplaires, à chaque candidat.

LE BUZZ

"Tous #musulmandapparence le 22 avril", a twitté Jean-Luc Mélenchon en réaction à l'expression de Nicolas Sarkozy sur les "musulmans d'apparence". Cécile Duflot (EELV) a préféré qualifier le président-candidat d'"#insultendiaire" après ces propos.

D'autres twittos moins célèbres demandent si Abraham Lincoln, le Père Noël ou le rugbyman Sébastien Chabal correspondent à ce profil de "musulman d'apparence".

Vous aimerez aussi

Affiches électorales pour le scrutin législatif qui doit se tenir le 6 mai au Liban, dans un quartier de Beyrouth, le 3 avril [Anwar AMRO / AFP/Archives]
Liban Une fièvre électorale s'empare du Liban, neuf ans après les dernières législatives
Un moineau sur une branche d'un arbre des jardins du Palais Royal à Paris le 7 août 2016 [ALAIN JOCARD / AFP/Archives]
Écologie Le nombre des oiseaux des campagnes décroît «à une vitesse vertigineuse»
L'excision dans le monde [Jean Michel CORNU, Vincent LEFAI / AFP]
Education Excision : une campagne pour sensibiliser les adolescents

Ailleurs sur le web

Derniers articles