Eva Joly "ne peut refuser" le ministère de la Justice

La candidate d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), l'ancienne juge d'instruction Eva Joly confie que la Justice est "peut-être le seul ministère qu'elle ne peut refuser" en cas de victoire de la gauche le 6 mai, dans un entretien à Libération mercredi.[AFP]

La candidate d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV), l'ancienne juge d'instruction Eva Joly confie que la Justice est "peut-être le seul ministère qu'elle ne peut refuser" en cas de victoire de la gauche le 6 mai, dans un entretien à Libération mercredi.

Devenir ministre, "je dirais que cela dépend du projet. Personnellement, ce n'est pas ma tasse de thé", assure Mme Joly.

Alors qu'on lui cite le ministère de la Justice, l'ancienne juge qui a instruit notamment l'affaire Elf répond pourtant : "c'est peut-être le seul ministère que je ne peux refuser !"

Alors que la candidate ne décolle pas dans les intentions de vote (autour de 2%), elle estime que "l'élection présidentielle n'est pas représentative de l'importance des écologistes, pour des raisons que tout le monde connaît : la bipolarisation et l'exacerbation de l'espace restant aux écologistes, par crainte d'un 21 avril" c'est à dire l'élimination dès le premier tour du candidat socialiste.

"J'ai des handicaps qui sont lourds : je suis une femme, je suis d'origine étrangère. Surtout, je ne suis pas issue de l'élite française. Je suis de la société civile, profondément", avance-t-elle comme explication de ses mauvais sondages.

Vous aimerez aussi

L'ex-président brésilien  (2003-2011) Luiz Inacio Lula da Silva à Sao Bernardo do Campo le 7 avril 2018.  [Miguel SCHINCARIOL / AFP]
Brésil Lula dit à son parti qu'il est libre de trouver un autre candidat à la présidentielle
scrutin Costa Rica : Carlos Alvarado vainqueur de la présidentielle
élection Présidentielle en Egypte : Sissi réélu avec plus de 97,08% des voix

Ailleurs sur le web

Derniers articles