Le PS dénonce l'attitude de la droite

Bernard Cazeneuve, porte-parole de François Hollande, a dénoncé jeudi une "incapacité profonde de la droite à respecter l'indépendance de la justice", en commentant des prises de position à l'UMP, notamment de François Fillon, sur l'affaire Bettencourt.[AFP/Archives]

Bernard Cazeneuve, porte-parole de François Hollande, a dénoncé jeudi une "incapacité profonde de la droite à respecter l'indépendance de la justice", en commentant des prises de position à l'UMP, notamment de François Fillon, sur l'affaire Bettencourt.

Evoquant la mise en détention de Patrice de Maistre, ex-gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, "décidée par des juges d'instruction indépendants", le député-maire PS de Strasbourg écrit dans un communiqué : "dans un pathétique +sauve qui peut la droite+, tous les affidés donnent de la voix depuis quelques heures pour expliquer que les juges seraient guidés dans leurs instructions par les seules échéances électorales et l'évolution des sondages!"

"François Fillon, par ses fonctions garant du fonctionnement régulier des pouvoirs publics, plus particulièrement du bon déroulement des procédures judiciaires en cours, est allé jusqu'à s'étonner de la mise en détention de Patrice de Maistre, avant de retirer ses propos hasardeux", relève M. Cazeneuve, à propos d'une intervention du Premier ministre sur France Inter.

"Ce que révèlent ces comportements, par delà la panique qui semble s'emparer d'elle, c'est l'incapacité profonde de la droite à respecter l'indépendance de la justice, lorsqu'elle instruit sur des affaires sensibles qui la concernent", accuse l'élu normand.

"Considérer que les juges puissent agir en fonction de considérations électorales est une manière de dire le mépris dans lequel on les tient", ajoute-t-il.

François Fillon a estimé jeudi sur France Inter qu'on pouvait "s'étonner sur les raisons qui conduisent" à placer en détention l'ancien gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt Patrice de Maistre, avant de "regretter" la phrase et de la "retirer".

Vous aimerez aussi

Justice Nicolas Sarkozy mis en cause par le Parquet national financier
Affaire Bettencourt Affaire Bettencourt : Banier et Maistre font appel
Eric Woerth Affaire Bettencourt : Maistre et Bannier condamnés

Ailleurs sur le web

Derniers articles