J-22 avant le premier tour

François Hollande dans les départements d'outre-mer de l'Océan indien; Nicolas Sarkozy à Paris pour parler justice et jeunesse; Marine Le Pen à Nice et François Bayrou en Corse: les candidats se sont dispersés en France, mais la polémique sur le financement de la campagne de 2007 du président sortant a été alimentée par le candidat centriste[AFP]

François Hollande dans les départements d'outre-mer de l'Océan indien; Nicolas Sarkozy à Paris pour parler justice et jeunesse; Marine Le Pen à Nice et François Bayrou en Corse: les candidats se sont dispersés en France, mais la polémique sur le financement de la campagne de 2007 du président sortant a été alimentée par le candidat centriste.

LE FAIT DU JOUR

Relégué en cinquième position dans les sondages, François Bayrou est reparti à l'offensive samedi sur le terrain de la moralité publique. Il s'est prononcé pour un changement "sévère" de la loi sur le financement des campagnes présidentielles et lancé des flèches à Nicolas Sarkozy.

Interrogé sur le maintien en détention de Patrice de Maistre, ex-conseiller financier de Liliane Bettencourt, François Bayrou a estimé que la décision de la cour d'appel de Bordeaux ouvrait "un champ d'inquiétude et de suspicion très grand sur le financement de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy".

"J'imagine que la cour s'est prononcée sur des éléments précis. En tout cas, il faut sortir de ces suspicions qui jettent une ombre sur la manière dont la démocratie française fonctionne", a dit M. Bayrou qui a déjà proposé un référendum sur la moralisation de la vie publique.

La candidate du FN Marine Le Pen a aussi estimé samedi que "quand Nicolas Sarkozy refuse de s'expliquer sur les accusations très graves (...) de financement illégal de sa campagne et d'abus de faiblesse" de la milliardaire Liliane Bettencourt, "il y a une volonté de cacher la vérité aux Français".

LES PHRASES DU JOUR

- "Moi, je veux être chef de l'Etat, j'espère qu'il l'a bien compris. Mais je ne veux pas être chef de tout, pas être chef de parti. Ce n'est pas le rôle du président de la République. C'est ce qu'a fait Nicolas Sarkozy". François Hollande à l'adresse du président-candidat, depuis Mayotte.

- "Je veux que les crimes sexuels répétés, jugés au cours de la même procédure, puissent être punis par la réclusion criminelle à perpétuité au lieu de vingt ans de prison comme aujourd'hui". Nicolas Sarkozy devant l'Institut pour la justice (IPJ).

- "M. Bel a utilisé une astuce de sous-préfecture en utilisant une commission qui n'a pas de compétence particulière et qui exclut les députés". Le ministre de la Défense Gérard Longuet, à propos du président socialiste du Sénat, qui voulait faire auditionner les responsables du renseignement après l'affaire Merah.

- "L'environnement est très peu présent dans la campagne, c'est une erreur, une vraie erreur de perspective, une erreur fondamentale (...) Je ne vais pas vous dire que je me satisfais du fait que tout le monde en parle aussi peu". Nathalie Kosciusko-Morizet porte-parole du candidat Nicolas Sarkozy et ancienne ministre de l'Ecologie.

LES COULISSES

Les Verts et les préparatifs des législatives. C'était séminaire de travail au siège d'EELV pour 150 des quelque 480 candidats à la députation. L'objectif était de leur donner des outils pour leur future campagne (comment gérer un compte de campagne, un site internet, etc) et de "remonter le moral des troupes" alors qu'Eva Joly ne franchit pas les 5% dans les sondages.

Mais c'était aussi l'occasion de faire le point sur la soixantaine de circonscriptions que le PS a réservée aux écologistes, qui donne lieu à une fronde de dissidents socialistes, dépités d'un l'accord jugé trop généreux.

LE BUZZ

Nadine Morano, twitto-sniper de l'UMP, a fait les frais de sa notoriété sur le site de micro-blogging. Elle a fait siffler le nom de Julien Dray lors d'un rassemblememnt des Jeunes UMP dans l'après-midi, alors que la twittosphère bruissait des nouvelles de la brève hospitalisation du député socialiste de l'Essonne pour un malaise cardiaque. De nombreux twittos lui ont reproché un manque de respect, pour ne pas dire plus.

Eric Besson, ex socialiste passé au sarkozysme, a salué la sortie de l'hôpital d'un "Bonne nouvelle, j'aime bcp Juju. Mec bien" tandis que Jean-Christophe Lagarde (Nouveau Centre) espérait "un prompt rétablissement" d'"un homme bien et un vrai militant".

L'alerte cardiaque de Julien Dray a aussi fait écho au malaise de Michel Rocard (81 ans), toujours hospitalisé à Stockholm.

Vous aimerez aussi

L'ex-président brésilien  (2003-2011) Luiz Inacio Lula da Silva à Sao Bernardo do Campo le 7 avril 2018.  [Miguel SCHINCARIOL / AFP]
Brésil Lula dit à son parti qu'il est libre de trouver un autre candidat à la présidentielle
scrutin Costa Rica : Carlos Alvarado vainqueur de la présidentielle
élection Présidentielle en Egypte : Sissi réélu avec plus de 97,08% des voix

Ailleurs sur le web

Derniers articles