J-21 avant le premier tour

François Hollande, candidat à la présidentielle était en meeting sur l’île de La Réunion ce dimanche[FRED DUFOUR / AFP]

François Hollande, lors de sa visite marathon à l'Ile de la Réunion, a exhorté à voter dès le premier tour, invoquant le "risque" de l'abstention, tandis que Jean-Luc Mélenchon confirme sa montée dans les sondages et sa stature de "3e homme" avec 15% des intentions de vote selon un sondage LH2 pour Yahoo!.

LE FAIT DU JOUR

A trois semaines du premier tour, M. Hollande a assuré que "bien plus que la dispersion, c'est l'abstention qui est le risque dans cette élection présidentielle". "Rien n'est joué par rapport au premier tour, parce qu'il y a encore de la volatilité", "parce que si l'abstention est forte, tous les sondages sont démentis, je dis bien tous", a assuré celui qui se maintient en tête au second tour dans les sondages.

Vis-à-vis du candidat du Front de gauche Jean-Luc Mélenchon, venu récemment avec succès dans l'île et qui monte dans les sondages, M. Hollande a évité d'attaquer frontalement son possible allié de second tour.

Pendant ce temps, en direct d'une cité, à La Grande Borne à Grigny (Essonne) où le leader du Front de Gauche tenait meeting, Pierre Laurent, secrétaire national du PCF n'a pas boudé son plaisir.

La montée de M. Mélenchon, pour Pierre Laurent, "c'est une excellente nouvelle pour tous ceux qui se battent dans le pays et espèrent une vie meilleure. On va grimper et on va continuer à le faire. On va pouvoir se faire entendre à gauche sur nos idées à nous et pas seulement sur le morceau de tel ou tel programme!".

Arnaud Montebourg, engagé à l'aile gauche du parti socialiste, a de son côté fait un pas vers le Front de Gauche, soulignant les convergences du PS et de Jean-Luc Mélenchon et évoquant de possibles négociations pour les législatives.

LES PHRASES DU JOUR

- "M. Hollande à Mayotte promet des mesures... déjà mises en place par Nicolas Sarkozy" (l'ex-député UMP de Mayotte Mansour Kamardine).

- "C'est le patron qui va pas être content mais c'est plus fatiguant de faire une campagne que de bosser à l'usine" (le candidat du NPA Philippe Poutou sur BFM TV).

- "Je ne suis pas une ralliée mais une alliée (...) Je ne me priverai pas de dire quand je ne serai pas d'accord. Je conserverai mon indépendance et ma liberté" (Rama Yade annonçant son "ralliement" à Nicolas Sarkozy)

- "Personne ne penserait à me donner (le ministère de la Justice) parce que je représente trop d'étrangeté, j'ai un accent, je ne suis pas née ici, j'ai pas fait l'ENA, je suis une femme et une femme qui n'est pas jeune" (Eva Joly sur Canal +)

- François Fillon a "nommé au Conseil économique et social des personnes qui n'ont rien à voir avec leur compétence, simplement parce qu'ils sont parisiens et qu'ils peuvent l'aider dans le cadre de sa campagne" (Rachida Dati sur Radio J)

LE SONDAGE DU JOUR

François Hollande reste en tête des intentions de vote, à 28,5%, devant Nicolas Sarkozy, stable à 27,5%, mais il perd deux points en deux semaines au profit de Jean-Luc Mélenchon qui, gagnant quatre points à 15%, prend la troisième place, selon un sondage LH2 pour Yahoo! dimanche. Au second tour, le candidat socialiste l'emporterait avec 54%, malgré un effritement d'un point, face au président sortant (46%).

LES COULISSES

François Fillon, qui était samedi en Auvergne avec Brice Hortefeux et Laurent Wauquiez, a programmé pas moins de 11 réunions publiques d'ici le 1er tour, le 22 avril. Outre Troyes lundi et Paris, avec Nicolas Sarkozy, le 11 avril, le Premier ministre doit se rendre en Martinique et en Guadeloupe les 13 et 14

LE BUZZ

Le candidat centriste François Bayrou fait son "RAP POL'" sur le net: les militants centriste de Haute-Savoie (http://www.bayrou74.fr/) ont organisé un clip "rap politique" avec le concours d'un champion de breakdance où l'on voit des jeunes et moins jeunes danser sur une pelouse d'Annecy-le-Vieux, et chanter ce refrain: "T'auras mon vote Bayrou/mon vote Bayrou/mon bulletin dans ton urne Bayrou...".

Vous aimerez aussi

L'ex-président brésilien  (2003-2011) Luiz Inacio Lula da Silva à Sao Bernardo do Campo le 7 avril 2018.  [Miguel SCHINCARIOL / AFP]
Brésil Lula dit à son parti qu'il est libre de trouver un autre candidat à la présidentielle
scrutin Costa Rica : Carlos Alvarado vainqueur de la présidentielle
élection Présidentielle en Egypte : Sissi réélu avec plus de 97,08% des voix

Ailleurs sur le web

Derniers articles