La cote de popularité de Sarkozy en forte hausse

La cote de popularité de Nicolas Sarkozy a bondi de 6 points depuis début mars, 42% des Français approuvant son action comme président de la République, même si parallèlement l'opposition enregistre une hausse de 8 points de sa crédibilité, selon le tableau de bord Paris Match/Ifop.[AFP]

La cote de popularité de Nicolas Sarkozy a bondi de 6 points depuis début mars, 42% des Français approuvant son action comme président de la République, même si parallèlement l'opposition enregistre une hausse de 8 points de sa crédibilité, selon le tableau de bord Paris Match/Ifop.

A la question "approuvez-vous ou désapprouvez-vous l'action de Nicolas Sarkozy comme président de la République?", 42% des sondés répondent qu'ils l'approuvent, contre 58% qui la désapprouvent.

Mais dans le même temps, 48% des Français interrogés considèrent que l'opposition ferait mieux que le gouvernement actuel si elle était au pouvoir (+8 points). Cette progression parallèle au regain de confiance des Français à l'égard de l'action de l'exécutif constitue un "signe de la bipolarisation à l'oeuvre dans le cadre de la campagne présidentielle" et d'"une double mobilisation des deux camps", estime l'Ifop.

En ce qui concerne la hausse de l'approbation de l'action de Nicolas Sarkozy, à son plus niveau depuis janvier 2010, elle est enregistrée "auprès du coeur de son électorat", souligne l'institut: les personnes âgées de 65 ans et plus (52%, +6). Elle "progresse également chez les sympathisants du Front National (46%, +17), au moment où le discours du candidat Sarkozy se +droitise+", ajoute-t-il.

Vous aimerez aussi

Le président américain Donald Trump (G) et le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un [Mandel NGAN, - / AFP/Archives]
Politique Le sommet en vue, Trump salue «le brillant potentiel» de la Corée du Nord
Le président italien Sergio Mattarella, le 27 mai au Quirinal,  le palais présidentielà Rome [Vincenzo PINTO / AFP]
Politique Italie : Sergio Mattarella, un président à cheval sur ses prérogatives
Politique Italie : Giuseppe Conte renonce à être Premier ministre

Ailleurs sur le web

Derniers articles