Raffarin n'exclut pas que Bayrou atterrisse à Matignon

Jean-Pierre Raffarin a jugé que François Bayrou avait "les capacités" d'être Premier ministre et qu'il ne fallait "pas exclure" que Nicolas Sarkozy lui propose Matignon "s'il y a un accord politique" avec lui pour le second tour et "si la victoire peut dépendre de lui".[AFP/Archives]

Jean-Pierre Raffarin a jugé que François Bayrou avait "les capacités" d'être Premier ministre et qu'il ne fallait "pas exclure" que Nicolas Sarkozy lui propose Matignon "s'il y a un accord politique" avec lui pour le second tour et "si la victoire peut dépendre de lui".

Le candidat du MoDem à la présidentielle "a les capacités" d'être chef du gouvernement et "s'il y a un accord politique, si la victoire peut dépendre de lui, s'il y a des possibilités d'entente et d'accord politiques et programmatiques, je ne vois pas pourquoi ce serait a priori à exclure", a déclaré l'ex-Premier ministre, invité de "Preuves par 3" Public Sénat/AFP.

"Quand on cherche à rassembler, il faut bien envisager des rassemblements. Est-ce qu'il peut y avoir un accord programmatique, oui. Est-ce que M. Bayrou a les capacités d'exercer cette responsabilité, oui. Est-ce qu'on aura les circonstances qui le permettront, je n'en sais rien", a-t-il ajouté en soulignant les "vraies proximités" entre MM. Sarkozy et Bayrou.

"Son idée de référendum" sur la moralisation de la vie publique, "qu'il veut faire le soir (du premier tour) des élections législatives, c'est quelque chose que je trouve, du point de vue du programme de l'UMP et de notre candidat, tout à fait acceptable", a insisté le vice-président du Sénat.

"Je ne sais pas ce qui pourra se passer mais s'il fallait passer par un accord de cette nature, il y a un grand nombre de sujets sur lesquels il peut y avoir compatibilité", a-t-il dit.

Vous aimerez aussi

Politique Gironde : suicide du conseiller régional MoDem, Joan Taris
Politique Congrès du MoDem : se réinventer dans la majorité
Le président du MoDem François Bayrou au siège de son parti à Paris, le 3 avril 2013 [KENZO TRIBOUILLARD / AFP/Archives]
Enquête Affaire des attachés parlementaires : perquisition au siège du MoDem

Ailleurs sur le web

Derniers articles