En un mois, Sarkozy gagne 7 pts, Hollande en perd 6

La cote de confiance de Nicolas Sarkozy a gagné 7 points en un mois à 33% tandis que parallèlement la cote d'avenir de François Hollande a perdu 6 points à 52% et celle de Jean-Luc Mélenchon a bondi de 11 points à 41%, selon le baromètre mensuel TNS-Sofres/Sopra Group pour Le Figaro Magazine publié mercredi[AFP]

La cote de confiance de Nicolas Sarkozy a gagné 7 points en un mois à 33% tandis que parallèlement la cote d'avenir de François Hollande a perdu 6 points à 52% et celle de Jean-Luc Mélenchon a bondi de 11 points à 41%, selon le baromètre mensuel TNS-Sofres/Sopra Group pour Le Figaro Magazine publié mercredi.

Interrogés sur les personnalités dont ils souhaitent qu'elles jouent un rôle important dans la période à venir, les Français placent toujours en tête François Hollande, dont la cote d'avenir perd toutefois 6 points à 52%. Seul à dépasser les 50%, il devance François Bayrou, deuxième à 47% (+3).

33% des Français font confiance au président Nicolas Sarkozy (25% "plutôt confiance", 8% "tout à fait"), au lieu de 26% en mars, tandis que 63% ne lui font pas confiance (40% "pas du tout", 23% "plutôt pas") contre 70%. 4% sont sans opinion. C'est le niveau le plus élevé de sa cote de confiance depuis janvier 2010.

35% font confiance au Premier ministre François Fillon (27% "plutôt confiance", 8% "tout à fait"), soit une hausse de 3 points. 59% (-4) ne lui font pas confiance (33% "pas du tout", 26% "plutôt pas"). 6% n'ont pas d'avis.

Jean-Luc Mélenchon enregistre la plus forte hausse du mois (+11 points à 41%) ce qui lui permet d'atteindre la 5ème place du classement, derrière Nicolas Hulot (43%, +5) et Martine Aubry (43%, -2).

Marine Le Pen (28%) gagne 2 points et Eva Joly (24%) 4 points. Nicolas Dupont-Aignan progresse d'un point à 10%.

Sondage réalisé du 30 mars au 2 avril auprès d'un échantillon de 1.000 personnes interrogées en face à face à leur domicile, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

Vous aimerez aussi

L'ex-président brésilien  (2003-2011) Luiz Inacio Lula da Silva à Sao Bernardo do Campo le 7 avril 2018.  [Miguel SCHINCARIOL / AFP]
Brésil Lula dit à son parti qu'il est libre de trouver un autre candidat à la présidentielle
scrutin Costa Rica : Carlos Alvarado vainqueur de la présidentielle
élection Présidentielle en Egypte : Sissi réélu avec plus de 97,08% des voix

Ailleurs sur le web

Derniers articles