Présidentielle: à J-17 du premier tour

Au lendemain de la présentation de la feuille de route de François Hollande, Nicolas Sarkozy a dévoilé jeudi son programme présidentiel synthétisé en 32 propositions, profitant de l'occasion pour éreinter son rival socialiste et son "festival de nouvelles dépenses" qui mettraient, selon lui, en péril cinq ans d'efforts des Français.[AFP]

Au lendemain de la présentation de la feuille de route de François Hollande, Nicolas Sarkozy a dévoilé jeudi son programme présidentiel synthétisé en 32 propositions, profitant de l'occasion pour éreinter son rival socialiste et son "festival de nouvelles dépenses" qui mettraient, selon lui, en péril cinq ans d'efforts des Français.

LE FAIT DU JOUR

Durant une heure et demie, Nicolas Sarkozy a décliné les 32 propositions principales de son programme, dont de nombreuses ont déjà été évoquées.

Il a aussi a présenté une "lettre au peuple français" de 34 pages, tirée à plusieurs millions d'exemplaires.

D'emblée, il a placé l'ensemble de son projet sous "l'objectif impératif" de la réduction du déficit public, envisageant même un excédent budgétaire de 0,5% du produit intérieur brut (PIB) en 2017.

Il a opposé cette stratégie au "matraquage fiscal" et au "festival de nouvelles dépenses" promis, selon lui, par François Hollande.

En outre, il a estimé que le candidat socialiste risque d'être "pris en otage" par Jean-Luc Mélenchon, ce qui aboutirait à abattre en "deux jours" cinq ans d'efforts des Français, d'après lui.

Le candidat du Front de Gauche devait tenir un meeting géant en plein air dans la soirée, place du Capitole à Toulouse, autre temps fort de la journée de jeudi.

LES PHRASES DU JOUR

- "Vous êtes toutes en pleine jeunesse et en pleine beauté, et puis il y a des femmes qui pèsent plus lourd que d'autres, qui sont vues et qui ne veulent pas être exposées au regard des hommes dans une piscine": François Bayrou défendant Martine Aubry sur la question des horaires aménagés pour les femmes, notamment en surpoids, qu'elle avait mis en place dans les piscines de sa ville de Lille.

- "A côté de Mme Pompidou, avec mon expérience des médias, je suis Lady Gaga!" (Carla Bruni-Sarkozy)

- "Pourquoi pas la prison?": réponse de Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) interrogée sur les moyens de faire respecter par les patrons l'égalité salariale hommes-femmes.

- "L'UMP a vendu à Nicolas Sarkozy que les Français avaient une mémoire de poisson rouge." (Marine Le Pen)

- "Je suis très content de participer à une solidarité, très content de reverser une grande partie de ce que je gagne. Là, ça atteint des proportions où ça devient limite confiscatoire et spoliateur": Patrick Bruel au sujet de la proposition de François Hollande de taxer à 75% les revenus annuels supérieurs à 1 million d'euros.

- La "taxe à 75% sur les riches, c'est ridicule": Jamel Debbouze, qui votera pourtant François Hollande "directement au premier tour".

- "Jean-Luc Mélenchon, c'est le nouveau Bernard Tapie", "le gros bourgeois qui joue le populaire pour essayer de ramener au parti +bobo+ qu'est le Parti socialiste les voix de ceux qui travaillent et de ceux qui souffrent de cette politique depuis 30 ans." (Marine Le Pen)

LE SONDAGE DU JOUR

Selon OpinionWay-Fiducial pour LCI et Le Figaro, Nicolas Sarkozy creuse l'écart avec François Hollande au premier tour: il a gagné 0,5 point en une semaine avec 28,5% d'intentions de vote, alors que son adversaire cède 1 point à 26%.

Mais, selon CSA pour BFM/RMC/20 minutes/CSC, l'écart se resserre, Nicolas Sarkozy étant stable avec 30% des intentions de vote au 1er tour, tandis que François Hollande gagne 3 points à 29%.

LES COULISSES

- Nicolas Sarkozy a officiellement convié ses soutiens à un meeting place de la Concorde le 15 avril. Mais la mairie de Paris n'a pas encore reçu sa demande d'autorisation. "Que l'UMP se rassure, il n'est pas l'intention de Bertrand Delanoë de s'y opposer. Mais il faut rappeler que c'est la loi et que le chef de l'Etat doit s'y soumettre comme les autres", indique-t-on dans l'entourage du maire socialiste.

- En déplacement à Montereau-Fault-Yonne (Seine-et-Marne), François Fillon a reçu en cadeau de la part d'Yves Jégo un brie de Montereau de 18 centimètres de diamètre. Samedi dernier à Clermont-Ferrand, un autre de ses anciens ministres, Brice Hortefeux, lui avait déjà offert du saint-nectaire.

LE BUZZ

Carla Bruni-Sarkozy, qui a dit au Nouvel Observateur: "Avec une perruque personne ne me reconnaît dans le métro", a laissé les internautes dubitatifs. "Les gardes du corps portent-ils également une perruque?" demande l'un d'eux. Un autre espère qu'elle n'avait pas oublié sa guitare.

Vous aimerez aussi

L'ex-président brésilien  (2003-2011) Luiz Inacio Lula da Silva à Sao Bernardo do Campo le 7 avril 2018.  [Miguel SCHINCARIOL / AFP]
Brésil Lula dit à son parti qu'il est libre de trouver un autre candidat à la présidentielle
scrutin Costa Rica : Carlos Alvarado vainqueur de la présidentielle
élection Présidentielle en Egypte : Sissi réélu avec plus de 97,08% des voix

Ailleurs sur le web

Derniers articles