Présidentielle: à J-16 du premier tour

François Hollande qui parle de la banlieue, Eva Joly du nucléaire, Nicolas Sarkozy des syndicats et François Bayrou d'histoire: la campagne s'est poursuivie en ordre dispersé vendredi au lendemain de la présentation du projet Sarkozy et d'un nouveau succès populaire pour Jean-Luc Mélenchon à Toulouse.[AFP]

François Hollande qui parle de la banlieue, Eva Joly du nucléaire, Nicolas Sarkozy des syndicats et François Bayrou d'histoire: la campagne s'est poursuivie en ordre dispersé vendredi au lendemain de la présentation du projet Sarkozy et d'un nouveau succès populaire pour Jean-Luc Mélenchon à Toulouse.

LE FAIT DU JOUR

Nicolas Sarkozy, à peine son projet présenté, s'en est à nouveau pris aux syndicats vendredi matin, pointant les "liens" unissant la CGT au Parti communiste, avant de se défendre sur le financement de sa campagne de 2007. Réplique immédiate du secrétaire général du syndicat, Bernard Thibault: M. Sarkozy "utilise le mensonge pour décrédibiliser la CGT".

Au lendemain d'un nouveau succès avec une place du Capitole à Toulouse, Jean-Luc Mélenchon poursuit son chemin, se voyant crédité par la TNS-Sofres, pour la cinquième semaine consécutive, de la "meilleure dynamique de campagne".

François Hollande, lui, s'en est pris à la "méthode" de Nicolas Sarkozy afin d'esquiver les questions dérangeantes de financement politique, en réponse aux propos du président-candidat UMP sur "un système mafieux" PS des Bouches-du-Rhône.

Le candidat PS s'exprimait en marge d'un visite à Vaulx-en-Velin, en banlieue de Lyon, point de départ d'une tournée de deux jours en banlieue.

"Les banlieues n'attendent pas un plan Marshall (...) mais de la considération, du respect et des politiques durables", a-t-il dit. "En matière d'éducation, de services publics, de logement, d'emploi (...) Toutes les politiques publiques devront y être amplifiées".

L'écologiste Eva Joly a quant à elle condamné l'incident ayant touché la centrale nucléaire de Penly (Seine-Maritime), nouvelle illustration de la nécessité de "sortir du nucléaire en 20 ans" comme elle le propose.

LES PHRASES DU JOUR

- "Ma confiance en Eric Woerth est totale" (Nicolas Sarkozy)

- "On en train de refaire, trente ans après, un remake de 1981", juge François Bayrou dans un entretien au Monde, critiquant des promesses de dépenses excessives.

- "Oui, cent fois oui", a répondu Marine Le Pen sur Europe 1 alors qu'on lui demandait si elle souhaitait participer à un débat sur internet avec les neuf autres candidats à la présidentielle.

- La candidature d'Eva Joly ? "Quoi qu'il arrive, ça aura fait du bien à cette campagne" (Cécile Duflot)

- "Un joint défaillant, une flaque d'huile et un départ de feu dans le bâtiment d'un réacteur nucléaire ne peuvent être considérés comme anodins. Nous parlons de nucléaire là, pas de la chaudière du gymnase du coin" (Eva Joly à propos de l'incident de Penly)

LE SONDAGE DU JOUR

- L'hebdomadaire Marianne s'interroge cette semaine sur le rapport des Français à leurs humoristes. D'après ce sondage Ipsos/Logica Business Consulting, les Français citent Stéphane Guillon (56%) comme l'humoriste "le plus méchant" et Guy Bedos (56%) comme "le plus politisé" (plusieurs réponses possibles).

Sur la capacité de ces humoristes à être "drôle", Florence Foresti (49%) devance Anne Roumanoff (39%) et Laurent Gerra (36%). Les deux femmes sont en tête chez les sympathisants PS, Florence Foresti chez les centristes du Modem, Laurent Gerra pour les UMP, tandis que Florence Foresti et Franck Dubosc forment le duo gagnant pour les sympathisants FN.

LES COULISSES

- François Fillon a démissionné vendredi... de la présidence de la fédération UMP de la Sarthe. "J'ai remis ma démission de président de l'UMP de la Sarthe lors d'un comité départemental samedi dernier à Solesmes", a-t-il indiqué vendredi à Yvré-l'Évêque, rapporte la presse régionale.

- Nathalie Kosciusko-Morizet s'est réjouie devant la presse du succès de la lettre aux Français de Nicolas Sarkozy. Depuis sa mise en ligne jeudi après-midi, le site internet du candidat a battu son record d'audience, avec 367.000 pages vues et 17.000 téléchargements de la lettre, selon elle.

LE BUZZ

- Un meeting pour François Hollande sur l'esplanade du château de Vincennes, un autre pour Nicolas Sarkozy place de la Concorde... le 15 avril, Paris sera politique. L'afflux attendus de militants UMP et PS risque de créer des soucis logistiques d'acheminement. Dans une lettre, Jean-François Copé a exhorté vendredi les militants UMP à faire preuve de "débrouillardise" pour venir nombreux.

Vous aimerez aussi

L'ex-président brésilien  (2003-2011) Luiz Inacio Lula da Silva à Sao Bernardo do Campo le 7 avril 2018.  [Miguel SCHINCARIOL / AFP]
Brésil Lula dit à son parti qu'il est libre de trouver un autre candidat à la présidentielle
scrutin Costa Rica : Carlos Alvarado vainqueur de la présidentielle
élection Présidentielle en Egypte : Sissi réélu avec plus de 97,08% des voix

Ailleurs sur le web

Derniers articles