Présidence de l'UMP : Le Maire ira "jusqu'au bout"

L'ancien ministre Bruno Le Maire a indiqué lundi être "loin du compte" concernant les parrainages requis pour briguer la présidence de l'UMP, mais a assuré qu'il irait jusqu'à la date limite fixée par son parti. [AFP] L'ancien ministre Bruno Le Maire a indiqué lundi être "loin du compte" concernant les parrainages requis pour briguer la présidence de l'UMP, mais a assuré qu'il irait jusqu'à la date limite fixée par son parti. [AFP]

L'ancien ministre Bruno Le Maire a indiqué lundi être "loin du compte" concernant les parrainages requis pour briguer la présidence de l'UMP, mais a assuré qu'il irait jusqu'à la date limite fixée par son parti.

Est-il toujours dans la course ? "Plus que jamais", a déclaré sur France Inter le député de l'Eure, déterminé à tenir son "discours de vérité jusqu'au bout".

"On a jusqu'au 18 septembre" pour rechercher ces parrainages, a-t-il rappelé, assurant qu'il "poursuivra cette quête" jusqu'à la date butoir.

"On dépassera les 4.000 parrainages cette semaine", a assuré l'ex-ministre, alors que 7.924 sont exigés (3% des adhérents UMP).

"Je suis encore loin du compte", a-t-il observé. "Vous savez, quand on n'a pas accès aux fichiers - je n'ai, grâce à l'aide de quelques députés, que les fichiers de 25 fédérations sur 101 -, approcher les 4.000 parrainages, ça montre qu'à l'UMP il fallait être à la hauteur de la gravité de la situation".

Interrogé sur l'éventualité d'une alliance de quadras avec Xavier Bertrand et Nathalie Kosciusko-Morizet, il a répondu : "Je ne cherche pas des accords de circonstance, je cherche à porter le renouveau sur les idées et la pratique politique".

Qui sont les candidats à la présidence de l'UMP ?

Vous aimerez aussi

Etats-Unis La candidate à la tête de la CIA promet de ne pas recourir à la torture
Le président français Emmanuel Macron au Congrès américain à Washington, le 25 avril 2018 [MANDEL NGAN / AFP]
Etats-Unis Emmanuel Macron chaudement reçu au Congrès américain pour exposer sa vision du monde
Elu fin mars, Olivier Faure sera officiellement intronisé premier secrétaire du Parti socialiste lors du congrès organisé ce week-end en région parisienne.
Politique Le Parti socialiste se cherche un futur

Ailleurs sur le web

Derniers articles