Une délégation au ministère contre les violences scolaires créé

Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, le 4 septembre 2012 à Paris [Francois Guillot / AFP/Archives] Le ministre de l'Education, Vincent Peillon, le 4 septembre 2012 à Paris [Francois Guillot / AFP/Archives]

Vincent Peillon a annoncé lundi à l'AFP la création d'une délégation ministérielle dédiée à la lutte contre les violences scolaires, une structure inédite et pérenne par laquelle le ministère de l'Education reconnaît qu'il "faut mener une action spécifique et se doter des moyens de le faire".

Cette structure, initialement qualifiée dimanche sur BFMTV d'Observatoire de la violence scolaire, s'appellera plus précisément "délégation ministérielle chargée de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire".

"C'est la première fois, au sein de l'administration de l'Education nationale, que va être créée une structure pérenne qui a pour mission de lutter contre les violences en milieu scolaire", a dit le ministre.

De cette manière, "l'Education nationale reconnaît qu'il faut mener une action spécifique contre les violences scolaires, et se dote des moyens de le faire", a-t-il poursuivi.

La délégation, qui sera créée dans "les semaines qui viennent", sera rattachée à la Direction générale de l'enseignement scolaire" (Dgesco). "C'est une volonté de relier la connaissance à l'action", a fait valoir le ministre.

Cette structure sera "confiée au professeur Eric Debarbieux qui est considéré comme celui qui connaît le mieux les questions de violences scolaires", a précisé le ministre.

Les missions de la délégation ministérielle sont de trois ordres.

Il faut "préparer les réponses et les actions pédagogiques, préventives et punitives, avec la Dgesco", former les personnels, et "coordonner toutes les connaissances dont nous disposons concernant les sujets de violences scolaires, de harcèlements, d'incivilités, de faits graves de discriminations qui existent à l'école, à l'égard des élèves et des personnels", a conclu Vincent Peillon.

Vous aimerez aussi

Baccalauréat : les adultes retournent à l?école
Education Baccalauréat : les adultes retournent à l'école
L?école pour les sourds : le parcours du combattant
sourds L'école pour les sourds : le parcours du combattant
Education Des chats pour calmer les enfants dans une école du Vaucluse

Ailleurs sur le web

Derniers articles