Selon Juppé, Sarkozy est très attentif à la vie politique

L'ex-président de la République Nicolas Sarkozy, accompagné de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy, le 28 juin 2012, après une rencontre avec la leader de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi, à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives] L'ex-président de la République Nicolas Sarkozy, accompagné de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy, le 28 juin 2012, après une rencontre avec la leader de l'opposition birmane Aung San Suu Kyi, à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

Alain Juppé, l'ancien ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, a assuré mardi que ce dernier allait "très bien" et regardait "très attentivement ce qui se passe", assurant aussi que la politique lui manque.

"Il va très bien. Il regarde très attentivement ce qui se passe", a déclaré le maire de Bordeaux à des journalistes, en évoquant des contacts réguliers, privés, avec l'ancien chef de l'Etat.

"La politique lui manque?", a demandé un journaliste, auquel il a répondu: "Je crois comprendre que oui".

Alain Juppé, réputé proche de l'ex-président de la République, s'exprimait alors que, mardi soir, les candidats à la présidence de l'UMP devaient déposer, avant 20H00 les 7.924 parrainages de militants (soit 3% du total) nécessaires à cette candidature.

Seuls l'ex-Premier ministre François Fillon et Jean-François Copé, le secrétaire général de l'UMP, devraient rester en lice pour ce poste qui avait été occupé par l'ex-président.

Au quotidien Sud-Ouest, Alain Juppé avait déclaré, dans un entretien diffusé le 11 septembre, qu'il était persuadé que Nicolas Sarkozy effectuerait à terme un retour en politique.

"Mais il faut qu'il (Nicolas Sarkozy, ndlr) patiente pendant un an ou deux. Et un an ou deux pour lui, c'est très long", avait dit M. Juppé.

Lire aussi : 

Retour de Nicolas Sarkozy : déclarations et rumeurs

Vous aimerez aussi

Politique Le parti Islam en lice aux élections communales belges
Laurent Wauquiez a obtenu 74,64% des voix.
Politique Laurent Wauquiez élu président des Républicains
Pendant deux jours, 1 500 militants débattront autour de Jean-Luc Mélenchon avec l’ambition d’organiser leur mouvement pour tenir sur la durée.
Politique La relance des Insoumis ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles