"Racisme anti-blanc": Peillon charge Copé

Vincent Peillon le 19 septembre 2012 au palais de l'Elysée, à Paris [Bertrand Langlois / AFP/Archives] Vincent Peillon le 19 septembre 2012 au palais de l'Elysée, à Paris [Bertrand Langlois / AFP/Archives]

Le ministre de l'Education nationale, Vincent Peillon, a accusé mercredi Jean-François Copé de faire "le lien entre la droite et l'extrême droite" en évoquant un "racisme anti-blanc" dans certains quartiers difficiles.

Interrogé en marge d'un déplacement dans un lycée professionnel à Claye-Souilly (Seine-et-Marne), M. Peillon a estimé que le "tabou" auquel le secrétaire général de l'UMP entend mettre fin avait "été brisé par un certain nombre d'extrémistes depuis assez longtemps".

Pour le ministre de l'Education nationale, M. Copé fait ainsi "le lien entre la droite et l'extrême droite". "Souhaitons que que M. Fillon parvienne à le sortir du jeu politique", a glissé M. Peillon.

Le député-maire de Meaux, candidat à la présidence de l'UMP, a dénoncé un "racisme anti-blanc" dans certains quartiers difficiles, dans son livre "Manifeste pour une droite décomplexée" (Fayard).

Critiqué à gauche pour ces propos, il a affirmé mercredi que "personne n'est propriétaire ni des mots, ni des idées", se défendant de reprendre au FN la dénonciation du racisme anti-blanc.

Vous aimerez aussi

Alexis Corbière  : la Une de Charlie Hebdo « est dégueulasse »
Polémique Alexis Corbière : la Une de Charlie Hebdo «est dégueulasse»
Mort de Naomi : les parents toujours dans l'attente de réponses
Polémique Mort de Naomi : les parents toujours dans l'attente de réponses
Polémique Eurovision : Israël scandalisé par une parodie néerlandaise de sa chanson

Ailleurs sur le web

Derniers articles