Islam : Copé "heureux" de voir que Valls "rejoint" ses propositions

Le patron de l'UMP Jean-François Copé le 19 septembre 2012 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives] Le patron de l'UMP Jean-François Copé le 19 septembre 2012 à Paris [Kenzo Tribouillard / AFP/Archives]

Le secrétaire général de l'UMP, Jean-François Copé, s'est dit jeudi "très heureux" de voir que le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, "rejoint les propositions" qu'il formule sur l'organisation de l'islam en France.

"Je suis très heureux de voir que Manuel Valls rejoint les propositions que je formule", a expliqué, en marge des journées parlementaires de l'UMP, M. Copé, alors qu'il était invité à réagir sur le déplacement de Manuel Valls à Strasbourg au cours duquel celui-ci a appelé l'islam de France à s'organiser.

"Manuel Valls reprend mot pour mot les conclusions que j'ai préconisées à la convention que j'ai organisée à l'UMP il y a plus d'un an sur les questions de laïcité", a fait valoir le candidat à la présidence de l'UMP.

"Ce sont des réflexions de terrain et de bon sens", a-t-il commenté, répétant que Manuel Valls était, selon lui, "un homme de droite".

"L'islam a toute sa place en France car l'islam de France, c'est aussi la France", a assuré M. Valls devant des centaines d'invités réunis à l'occasion de l'inauguration de la Grande mosquée de Strasbourg.

Mais "il est temps que l'islam de France prenne ses responsabilités et s'organise" pour traiter des "vrais problèmes" comme le financement des lieux de culte ou la formation des imams, a affirmé le ministre, qui a également affiché sa fermeté face aux intégristes fauteurs de trouble.

Vous aimerez aussi

Religion Cigarette, sexe, eau : quels sont les interdits du Ramadan ?
Religion Comment les sportifs gèrent-ils le Ramadan pendant les compétitions ?
Religion Pourquoi les musulmans ne peuvent pas manger pendant le Ramadan ?

Ailleurs sur le web

Derniers articles