Budget: Harlem Désir dénonce les attaques "indécentes" de la droite

Le socialiste Harlem Désir à Paris le 25 septembre 2012 [Jacques Demarthon / AFP/Archives] Le socialiste Harlem Désir à Paris le 25 septembre 2012 [Jacques Demarthon / AFP/Archives]

Les critiques de la droite contre le "budget de courage" présenté par le gouvernement sont "indécentes", a affirmé samedi le futur patron du PS, Harlem Désir, en concluant à Lézignan-Corbières (Aude) l'université de rentrée de la Fédération socialiste de l'Aude.

"Les attaques de la droite contre le budget 2013 sont indécentes, alors que c'est la droite qui a laissé 6 milliards de dette supplémentaire aux Français", a lancé le responsable socialiste en estimant qu'il s'agit d'un "budget de courage et de guerre contre la dette car notre souveraineté en dépend".

Répondant au secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé qui avait déclaré vendredi que c'était "100% des Français qui vont payer des impôts supplémentaires", Harlem Désir a assuré que "c'est 100% de mensonges pour faire oublier que c'est la droite avec sa TVA Sarkozy-Fillon qui allait ponctionner le pouvoir d'achat de 100% des Français à hauteur de 12 milliards d'euros".

"Contrairement à ce que prétend l'UMP, a-t-il encore ajouté, le pouvoir d'achat de l'immense majorité des Français est préservé", et "ce budget est un budget de justice qui répartit les efforts selon le niveau de revenus".

Vous aimerez aussi

Environnement Glyphosate : des ONG lancent une pétition contre l'herbicide
Gouvernement Edouard Philippe annule un déplacement en Israël et dans les territoires palestiniens
Italie Tout savoir sur Giuseppe Conte, pressenti pour diriger le gouvernement italien

Ailleurs sur le web

Derniers articles