Le Roux (PS) : la loi sur les reprises de sites ne règlera pas Florange

Bruno Le Roux, député PS, le 19 septembre 2012 [Philippe Desmazes / AFP/Archives] Bruno Le Roux, député PS, le 19 septembre 2012 [Philippe Desmazes / AFP/Archives]

Le chef de file des députés PS, Bruno Le Roux, a convenu mercredi sur BFM-TV/RMC que la loi obligeant un industriel à céder une usine viable promise à la fermeture ne "règlera" pas "le problème" des hauts fourneaux de Florange (Moselle).

Selon M. Le Roux, cette proposition de loi "est prête et, je l'ai dit au Premier ministre, elle est prête à être discutée au moment où il le souhaitera". Mais le député PS de Seine-Saint-Denis a aussi fait valoir que cette loi faisait partie des sujets qui devaient être débattus par les partenaires sociaux.

Vendredi, le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, avait assuré que "cette loi (serait) parfaitement applicable au site de Florange".

"Arnaud (Montebourg) le sait. A Florange aujourd'hui, ce n'est pas cette proposition de loi qui règlera le problème, c'est ce qu'il met en place lui-même" pour sauver le site, a ajouté Bruno Le Roux, alors qu'on l'interrogeait sur ce propos du ministre.

La direction d'ArcelorMittal a annoncé lundi en comité central d'entreprise (CCE) la fermeture définitive des hauts fourneaux de Florange, à l'arrêt depuis 14 mois, en laissant 60 jours au gouvernement pour trouver un repreneur.

Vous aimerez aussi

Grève des enseignants : les parents s'organisent
Social Grève des enseignants : les parents s'organisent
Alexis Corbière : « Il n'y a pas trop de solidarité »
Social Alexis Corbière : «Il n'y a pas trop de solidarité»
Défilé festif de militants à la ZAD de Notre-Dame-Des-Landes, promenant un "triton crêté", le dimanche 20 mai 2018 [GUILLAUME SOUVANT / AFP]
Social « Retour sur la ZAD » : faible mobilisation et discordes à NDDL après la deuxième vague d'expulsions

Ailleurs sur le web

Derniers articles