Régionales : Estrosi et Bertrand donnés gagnants face au FN

Christian Estrosi est arrivé en deuxième place au premier tour avec 26,47% des voix.[ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP]

Malgré la pression imposée par Solférino, Jean-Pierre Masseret a maintenu sa candidature dans le Grand Est pour le second tour des élections régionales. Le PS lui a retiré son investiture. Dans cette période de l’entre-deux-tours, les têtes de liste encore en course multiplient avec leurs colistiers les sorties publiques à la rencontre des électeurs, tentant de convaincre les derniers indécis.

21h04 : L'élu FN de Clermont-Ferrand qui avait appelé à voter Wauquiez (LR) suspendu

L'élu FN au conseil municipal de Clermont-Ferrand, Antoine Rechagneux, qui avait appelé lundi à voter pour Laurent Wauquiez (LR) afin de faire barrage à la gauche au second tour des régionales en Auvergne-Rhône-Alpes, auquel participe son parti, a été suspendu, a-t-on appris mercredi auprès d'élus locaux du FN.

18h24 : Christian Estrosi et Xavier Bertrand donnés gagnants face au FN

Un sondage TNS-Sofres pour Le Figaro et LCI place les candidats des Républicains Christian Estrosi et Xavier Bertrand vainqueurs face au FN au second tour des régionales dimanche, respectivement en Provence-Alpes-Côte d'Azur et Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

14h36 : 46 listes présentes au second tour

Un total de 46 listes a été enregistré pour le second tour des élections régionales qui se dérouleront dimanche en métropole et outremer, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

13h02 : Pécresse donnée gagnante en Ile-de-France

La candidate de droite Valérie Pécresse est donnée vainqueur de justesse (42%) devant son rival socialiste Claude Bartolone (40%) au second tour des régionales en Ile-de-France, selon un sondage Odoxa pour Le Parisien et BFMTV publié mercredi. "Un si faible écart de deux points - dans les marges d'erreur statistiques des sondages - rend l'issue très incertaine", souligne Odoxa. Le candidat du FN Wallerand de Saint-Just est crédité, pour sa part, de 18% d'intentions de votes.

12h58 : L'extrême droite veut "retourner avant 1905" selon Valls

Le Premier ministre a affirmé lors d'un discours à la Bibliothèque nationale de France (BnF), à l'occasion de la journée de la laïcité, que "la plus grande imposture de l'extrême droite c'est, sans le dire, de préparer un grand retour en arrière. Ils veulent retourner avant 1905, retourner vers ces guerres de religions qui sont autant de cicatrices profondes dans l'histoire de notre Nation".

12h36 : L'éventuelle exclusion de Masseret examinée après les élections

L'exclusion éventuelle de Jean-Pierre Masseret sera examinée après les élections. C'"est une question d'interprétation des statuts du parti qu'il conviendra mieux d'examiner calmement après les élections", a précisé Corinne Narassiguin, porte-parole du PS.

11h16 : «Les Français bouillent de colère», pour Lagarde

JC Lagarde: «Les Français bouillent de colère... par rfi

10h28 : Sarkozy : «Il faut faire la différence entre les dirigeants et les électeurs du FN»

Nicolas Sarkozy : "Il faut faire la différence... par franceinter

09h19 : En Paca, les représentants juifs appellent à voter Estrosi

Les représentants de la communauté juive à Marseille appellent les électeurs de Provence-Alpes-Côte d'Azur «à se rendre massivement aux urnes dimanche» et à voter pour la liste Les Républicains de Christian Estrosi au second tour des élections régionales. Ils saluent également dans un communiqué «l'attitude républicaine» des candidats de gauche.

08h57 : Masseret estime être le «candidat des cityens libres»

Jean-Pierre Masseret, qui a décidé de se maintenir au second tour des régionales dans le Grand Est malgré les consignes du Parti socialiste, a revendiqué mercredi être «le candidat des citoyens libres». «Je ne suis plus malheureusement le candidat du Parti socialiste puisque c'est M. (Philippe) Richert qui est le candidat du Parti socialiste. Je suis le candidat des citoyens libres, de ceux qui ne se couchent pas à un moment donné devant un diktat», a-t-il déclaré sur France Info.

08h02 : Mélenchon ne donne pas de consigne de vote dans le Nord et en Paca

Jean-Luc Mélenchon, candidat du Front de Gauche à l'élection présidentielle en 2012, ne donne pas de consigne de vote dans les régions Nord-Pas-de-Calais-Picardie et Paca où la gauche est absente du second tour des élections régionales. "Dans ces deux régions où il n'existe plus de vote de gauche possible, je me garderai bien de donner des consignes", déclare M. Mélenchon dans un entretien dont des extraits sont publiés mercredi sur le site internet du Monde.

07h05 : Une partie de la presse critique le choix de Masseret

Le choix de Jean-Pierre Masseret, tête de liste PS aux régionales dans le Grand Est, de se maintenir au second tour des élections régionales, est critiqué mercredi par la presse qui lui reproche notamment "d'offrir" la région au Front National. "Jean-Pierre Masseret a donc maintenu sa candidature. Un refus de capituler qui offre sur un plateau la région Grand-Est au FN", s'emporte  par exemple Jean-Michel Servant dans le Midi Libre.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles