Hamon malchanceux aux penalties virtuels du musée de l’AS Saint-Etienne

Une séance de pénalty à l'image de sa campagne diront les plus sévères.[Capture @bleustetienne]

Quand cela ne veut pas, cela ne veut pas. En déplacement en Auvergne, Benoît Hamon, le candidat socialiste à l’élection présidentielle, a visité mardi le musée de l’AS Saint-Etienne.

Le vainqueur de la primaire à gauche s’est virtuellement essayé à l’exercice des penaltys. Face à un simulateur, Benoît Hamon a effectué trois tirs, sans parvenir à faire trembler les filets.

La première et la dernière frappe, placées au milieu des cages, n’ont pas surpris le gardien de but virtuel posté face à lui. Plus appliquée, la deuxième tentative tirée sur la gauche du goal, aurait presque pu faire mouche... mais n’a pas déjoué l’attention de son «adversaire».

Distancé dans les sondages, le candidat socialiste a promis mardi de se «fâcher» et de «dire la vérité des prix» sur le programme de ses adversaires, au cours des 12 derniers jours de campagne. Au cours d'un meeting qui a réuni 4.500 personnes à l'Astroballe de Villeurbanne, il a ciblé Marine Le Pen, François Fillon, Emmanuel Macron, Jean-Luc Mélenchon mais aussi, longuement, le président du Medef Pierre Gattaz qui l'avait attaqué dans une interview dimanche et a enfoncé le cou mardi.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles