Politique – Publié le 20 juin à 10:06 – Mis à jour le 20 juin 2017 à 11:35

Affaires du Modem : Sylvie Goulard, ministre des Armées, démissionne

Affaires du Modem : Sylvie Goulard, ministre des Armées, démissionne «
Play

Mossoul : l'armée irakienne continue sa...

»
Play

Jean-Marie Le Pen interdit d'entrer à un...

Affaires du Modem : Sylvie Goulard, ministre des Armées, démissionne

Sylvie Goulard, ministre des Armées, dont le nom est cité dans l'enquête sur les assistants parlementaires du MoDem a demandé a ne pas faire partie du prochain gouvernement d'Edouard Philippe.

Sylvie Goulard a annoncé ce mardi dans un communiqué avoir demandé à ne plus faire partie du prochain gouvernement d'Edouard Philippe. Mis en cause dans l'affaire des attachés parlementaires Modem au Parlement Européen, la désormais ancienne ministre des Armées "souhaite être en mesure de démontrer (sa) bonne foi" au Parlement européen. 

"J'ai demandé au président de la République, en accord avec le premier ministre, de ne plus faire partie du gouvernement". Cette fidèle d'Emmanuel Macron et ancienne du MoDem explique ce choix par les affaires qui touchent son parti politique. "Dans l'hypothèse où l'enquête préliminaire visant le MoDem conduirait à vérifier les conditions d'emploi de mes assistants au Parlement européen, je souhaite être en mesure de démontrer librement ma bonne foi et tout le travail que j'y ai accompli". 

Edouard Philippe devrait annoncer son nouveau gouvernement d'ici mercredi, formé après l'obtention de la majorité à l'Assemblée nationale pour la République en marche. 

De son côté, Emmanuel Macron "a accepté" la démission de la ministre des Armées Sylvie Goulard qui entend pouvoir ainsi répondre "librement" à l'enquête judiciaire visant son parti, le MoDem, et "respecte son choix", a déclaré l'Elysée, interrogé par l'AFP.

"Sylvie Goulard a échangé avec le président et le Premier ministre Edouard Philippe ces derniers jours" à propos de son intention de démissionner, a-t-on précisé de même source, confirmant que la formation du nouveau gouvernement interviendrait mercredi, avant 18H00.

VG