Primaire à droite – Publié le 02 mai à 09:10 – Mis à jour le 02 mai 2016 à 09:52

Primaire de la droite : Henri Guaino prendra sa décision "dans les semaines qui viennent"

Primaire de la droite : Henri Guaino prendra sa décision "dans les semaines qui viennent" «
Play

Prise d'otage à la prison de Réau : Le s...

»
Play

Prothèses PIP : 4 ans de prison ferme en...

Le député Les Républicains des Yvelines a déclaré dans la matinale de Bruce Toussaint "réfléchir sérieusement" à une éventuelle candidature à la primaire de la droite et du centre. Il a indiqué qu'il prendrait sa décision "dans les semaines qui viennent".

Le député des Yvelines sera-t-il le 13e membre des Républicains à déclarer sa candidature à la primaire de la droite et du centre ? L'intéressé y "réfléchit sérieusement" et indique "prendre son temps" :

J'y reviens que si n'émerge pas ou ne réémerge pas sur la scène politique française un grand mouvement politique qui ressemble à ce qu'a été le gaullisme.

L'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, a déclaré qu'il prendrait sa décision "dans les semaines qui viennent". Lorsque Bruce Toussaint lui a demandé s'il parrainerait un candidat, Henri Guaino a répondu :

Je n'en sais rien. Je me parrainerai peut-être moi-même, on ne sait jamais.

Plus tôt dans l'entretien, le député avait rappelé son opposition au principe de la primaire, dispositif qui, selon lui, "dénature les institutions" :

Ce n'est pas un exercice démocratique, c'est exactement le contraire. Dans le contexte actuel, si Madame Le Pen est au second tour, ce sera deux millions, trois millions - j'en sais rien - quatre millions d'électeurs qui vont faire une OPA sur la présidentielle.

En clair, le vainqueur de la primaire pourrait être le prochain président de la République, "dans l'état actuel des choses". "Ce sera une confiscation même de l'élection présidentielle", a-t-il ajouté.

Article rédigé par la rédaction web de CNews