Pourquoi «toucher du bois» est-il censé porter bonheur ?

La superstition consistant à toucher du bois existe depuis l'Antiquité. [©TERRE SAUVAGE/ BOITIER/SIPA]

Cette pratique où l’on joint le geste à la parole permettrait de conjurer le mauvais sort.

Le fait de toucher du bois par superstition est attesté dès l’Antiquité. A cette époque, les Grecs pensaient en effet que les arbres étaient sacrés, et tout particulièrement les chênes. Cette croyance résultait du fait que ces arbres, de par leur grande taille, attireraient davantage la foudre. Or, les Grecs considéraient les éclairs comme la manifestation de Zeus, le dieu suprême dans leur mythologie. Au fil du temps, la relation entre le bois des arbres et la chance s’est progressivement transmise aux Romains et aux Gaulois.

A lire aussi : Pourquoi dit-on que briser un miroir cause sept ans de malheur ?

Par la suite, dans le courant du Moyen Age, les chrétiens se sont réapproprié cette symbolique païen­ne et l’ont rattachée au supplice de Jésus, qui a été crucifié sur une croix en bois. Toucher ce matériau est donc devenu au fil du temps un moyen de demander à Dieu d’exaucer ses prières.

Vous aimerez aussi

Ailleurs sur le web

Derniers articles