Top 14 : Bordeaux-Bègles-Toulouse, maintien et Europe

Bordeaux-Bègles, engagé dans un sprint à six pour sauver sa place en Top 14, ne se formalise pas pour autant de la venue du leader Toulouse, volontairement remanié en vue des échéances de fin de saison, vendredi (20h45), en ouverture de la 21e journée qui fera le plein à Chaban-Delmas[AFP/Archives]

Bordeaux-Bègles, engagé dans un sprint à six pour sauver sa place en Top 14, ne se formalise pas pour autant de la venue du leader Toulouse, volontairement remanié en vue des échéances de fin de saison, vendredi (20h45), en ouverture de la 21e journée qui fera le plein à Chaban-Delmas.

En panne de points depuis son succès bonifié début février contre Lyon, le promu girondin (9e) est rentré dans le rang, conservant néanmoins son destin en main dans une zone de turbulence de plus en plus incertaine.

Reste à savoir comment les Bordelais auront digéré leurs deux dernières fins de matches contraires vécues face à Montpellier (26-30) ou au Racing-Metro (13-22) qui pourraient peser lourd lors du décompte final.

"On doit travailler des petits détails, assure le capitaine Matthew Clarkin. Notamment les dix dernières minutes qui nous compliquent les choses depuis le début de saison. Il y a un manque de cohérence, de discipline pour des trucs bêtes. Il faut être plus intelligent".

Sans déroger à sa philosophie, l'UBB se présentera pratiquement au complet, dans un stade plein depuis plus d'un mois, pour grappiller ce qu'il pourra face à l'ogre stadiste.

"On n'a pas coché Toulouse comme un match qui devait nous rapporter des points. Ca se jouera par la suite mais on va essayer de prendre un peu d'avance", sourit le président Laurent Marti.

"Tout le monde nous croit perdant, poursuit Clarkin. On veut toujours se mesurer aux meilleurs, et il n'y a pas mieux que le Stade Toulousain. Il faudra être à 150 % et tomber sur un Toulouse dans un mauvais jour".

Le Stade, privé de Maxime Médard et Clément Poitrenaud, qui se passera de Thierry Dusautoir, Jean-Baptiste Poux et Yoann Maestri, avec peut-être William Servat et Louis Picamoles sur le banc, voit d'ailleurs plus loin que ce derby de la Garonne.

Et il entend bien, à l'occasion des deux prochains matches (Bordeaux et le Stade Français) "dégager une ossature forte en gérant au mieux les problèmes de chacun", selon l'entraîneur Jean-Baptiste Elissalde, inconsciemment tourné vers le quart de finale européen d'Edimbourg dans deux semaines.

Vendredi:

(20h45) Bordeaux-Bègles - Toulouse

Samedi:

(14h15) Clermont - Perpignan

Lyon OU - Biarritz

Castres - Montpellier

Stade Français - Agen

(16h15) Toulon - Racing-Métro

(20h45) Bayonne - Brive

NDLR: Victoire = 4 pts, nul = 2 pts, défaite = 0 pt

Bonus: 1 pt pour une victoire avec 3 essais de plus que l'adversaire, 1 pt pour une défaite de 7 pts ou moins.

Les 2 premiers qualifiés pour les demi-finales.

Les clubs classés de 3 à 6 disputent des barrages pour les demi-finales.

Les 2 derniers en Pro D2.

Vous aimerez aussi

Romain Teulet, l'arrière de Castres, s'apprête à tenter la transformation d'une pénalité contre Mont-de-Marsan en Top 14 le 20 avril 2013 au stade Pierre-Antoine à Castres [Remy Gabalda / AFP/Archives]
rugby Top 14: Romain Teulet, de Castres, tire sa révérence
Un ballon de rugby [Rémy Gabalda / AFP/Archives]
rugby Rugby : Agen domine La Rochelle dans le duel des prétendants
Les rugbymens de Montpellier saluent leur public après la rencontre face à Grenoble le 12 avril 2014 à Grenoble [Jean-Pierre Clatot / AFP]
rugby Le top 14, toujours fou et flou

Ailleurs sur le web

Derniers articles