Evan Fournier renonce au "Hoop Summit"

Le grand espoir du basket français Evan Fournier a annoncé mercredi qu'il renonçait à participer au "Hoop Summit" pour aider son club de Poitiers à se maintenir en ProA alors que le meneur de Villeurbanne Léo Westermann a confirmé sa présence aux Etats-Unis.[AFP]

Le grand espoir du basket français Evan Fournier a annoncé mercredi qu'il renonçait à participer au "Hoop Summit" pour aider son club de Poitiers à se maintenir en ProA alors que le meneur de Villeurbanne Léo Westermann a confirmé sa présence aux Etats-Unis.

Fournier avait participé l'année dernière à cette rencontre opposant à Portland une sélection mondiale des moins de 19 ans à une sélection des meilleurs lycéens américains et qui sert souvent de tremplin à la NBA.

Devenu un élément majeur de Poitiers cette saison, il a choisi de tirer un trait sur ce rendez-vous qui l'aurait obligé à partir du 31 mars au 7 avril à Portland et de manquer ainsi au moins la réception de Paris-Levallois.

Deuxième Français sélectionné cette année, le capitaine de Villeurbanne Léo Westermann a indiqué sur Twitter qu'il allait pour sa part bien donner suite à l'invitation après avoir reçu le feu vert de son club.

Son cas a donné lieu à un joli mic-mac puisque la Ligue nationale de basket a d'abord décalé mercredi la rencontre de ProA entre Villeurbanne et Hyères-Toulon du 7 au 10 avril avant de revenir sur sa décision quelques heures plus tard.

Westermann devrait donc être le neuvième Français à participer au "Hoop Summit" après Tony Parker (20 points, 7 passes en 2000), Nicolas Batum (23 points, 4 rebonds en 2007), Alexis Ajinça (13 points, 9 rebonds en 2008), Jérôme Moïso, Michaël Mokongo, Edwin Jackson, Kevin Séraphin et Maël Lebrun.

Vous aimerez aussi

La vedette de l'Olympiakos Vasilis Spanoulis saute pour marquer un lay-up face au Panathinaïkos dans le derby d'Athènes pour le compte de l'Euroligue, le 10 avril 2014 dans la salle de la Paix et de l'Amitié [ / AFP/Archives]
basket Basket: Retrouvailles entre l'Olympiakos et le Real en Euroligue
Paul George, des Indiana Pacers, contre les Chicago Bulls en NBA le 24 mars 2014 à Chicago [Jonathan Daniel / AFP/Archives]
basket NBA : Indiana assuré d'être premier à l'Est, Memphis dernier ticket à l'Ouest
Lance Stephenson des Indiana Pacers lors d'un match de NBA, en février 2014 [Andy Lyons / Getty/AFP/Archives]
NBA Indiana pour la 1ère place, les Knicks pour l'honneur

Ailleurs sur le web

Derniers articles