Patrick Chan en tête des Mondiaux

Champion du monde, le Canadien Patrick Chan, a manqué de stabilité mais a pris la tête à l'issue du programme court des Mondiaux-2012, vendredi à Nice, où les Allemands Aliona Savchenko et Robin Szolkowy se sont offerts leur quatrième titre mondial.[AFP]

Champion du monde, le Canadien Patrick Chan, a manqué de stabilité mais a pris la tête à l'issue du programme court des Mondiaux-2012, vendredi à Nice, où les Allemands Aliona Savchenko et Robin Szolkowy se sont offerts leur quatrième titre mondial.

Associés depuis 9 ans, Savchenko/Szolkowy ont bien failli laisser filer leur bien au profit des Russes, Tatiana Volosozhar/Maxim Trankov, exceptionnels grâce à leur programme libre.

Savchenko et Szolkowy ont commis deux petites erreurs sur le libre, qui leur a rapporté 132,86 points, loin derrière les Russes, qui, sur la bande originale de Black Swan, ont été époustouflants (140,90) mais n'ont pas réussi à décrocher leur premier titre mondial pour 0,11 points.

Les Allemands ont totalisé 201,49 points contre 201,38 pour les Russes, champions d'Europe 2012 sur qui il faudra sérieusement compter sur la route des JO, en 2014, chez eux à Sotchi.

A noter, la belle performance de Narumi Takahashi et Mervin Tran, premiers Japonais de l'Histoire à monter sur un podium mondial en couples.

Patrick Chan n'a pas caché sa surprise en voyant son score s'afficher à l'issue du programme court: 89,41 points. Il a devancé le Tchèque Michal Brezina (87,67) et le champion du monde 2010, le Japonais Daisuke Takahashi (85,72).

Le Canadien de 21 ans a patiné sur "Take five" de Paul Desmond. D'entrée il a posé les deux pieds sur la glace à la réception de son quadruple saut et a bataillé par deux fois pendant son programme pour rester en équilibre.

"Je n'étais pas très stable. Ca m'a perturbé d'être comme ça. C'est comme si la glace était fragile. Mais je me suis adapté et j'ai réussi à tenir sur mes pieds", a expliqué Chan, qui compte bien se rattraper avec le programme libre.

Chan mène de deux points sur Brezina, qui n'a encore jamais accroché de grande médaille à son palmarès et qui a savouré cette belle 2e place après le "court", le jour de son 22e anniversaire.

Le Tchèque, qui a évolué sur des morceaux du groupe japonais Kodo, a passé sans encombre un quadruple et trois triples sauts.

"Je pense que c'est le plus beau cadeau d'anniversaire que j'ai jamais eu, a lancé Brezina. Ce n'est pas seulement mon meilleur score de la saison mais tout simplement le meilleur score de ma carrière."

Attendu à une meilleure place, Takahashi s'est contenté de la 3e position, après avoir manqué son triple saut, combiné au quadruple, le premier élément de son programme.

Le médaillé de bronze des JO-2010, âgé de 26 ans, qui a patiné sur "In the garden of Souls" de Vas, reste confiant pour coiffer à nouveau la couronne mondiale, samedi à l'issue du programme libre.

"J'ai manqué mon premier saut mais ça n'a pas affecté le reste de mon programme. Je vais tout donner pour le libre".

Devant son public, l'ex-champion du monde Brian Joubert, sur le déclin depuis deux ans et son fiasco aux JO-2010 (16e) a connu un sursaut avec un solide programme court (4e, 83,47).

Le jeune Russe Artur Gachinski (18 ans), médaillé de bronze aux Mondiaux-2011, a sévèrement manqué son rendez-vous: 16e (68,50).

Vous aimerez aussi

Les danseurs sur glace français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron lors de leur programme court aux Mondiaux, le 23 mars 2018 à Milan  [MIGUEL MEDINA / AFP]
Patinage artistique Danse sur glace : 3e sacre mondial et nouveaux records pour Papadakis-Cizeron
Le spectacle est de retour en France à l'automne
Grand Rex Le lac des cygnes sur glace révèlera prochainement l'identité de sa guest star française
Le patineur français Breian Joubert dans le libre messieurs des JO à la patinoire Iceberg le 14 février 2014 à Sotchi [Yuri Kadobnov / AFP/Archives]
Patinage Patinage: Brian Joubert veut poursuivre sa carrière en Russie

Ailleurs sur le web

Derniers articles