Top 14: le Stade Français fait les frais du réveil toulousain

Le Stade Toulousain a conforté sa place de leader du Top 14 et fait perdre des points précieux au Stade Français dans la course à la phase finale en s'imposant (22-18) avec notamment dix-sept points de son ouvreur Lionel Beauxis samedi au Stade de France, lors de la 22e journée.[AFP]

Le Stade Français, malgré une belle détermination, a perdu des points dans la course à la phase finale du Top 14, obligé de s'incliner (22-18) samedi lors de la 22e journée face au champion, Toulouse, au tempérament retrouvé avant son quart de finale de Coupe d'Europe.

La rencontre était importante comptablement pour les Parisiens après les victoires bonifiées de ses concurrents directs, Montpellier et le Racing-Métro. Face au leader déjà qualifié, ils ont dû se contenter d'un point, ce qui les place hors du Top 6, juste derrière Montpellier, Castres et le Racing-Métro.

Pour Toulouse, à une semaine d'un match crucial pour sa fin de saison à Edimbourg, il était question de se rassurer après la défaite (18-17) chez le promu Bordeaux-Bègles.

Face à une opposition parisienne solide, ils sont repartis avec quelques assurances. "La victoire est la cerise sur le gâteau mais l'état d'esprit que j'ai vu fait du bien, que ce soit en défense et dans le jeu. On a produit pas mal, on s'est créé des occasions, il y a eu des turnovers, on n'a pas pris d'essai", énumérait le manager Guy Novès.

Sans plusieurs cadres au repos (Servat, Poitrenaud, Picamoles) ou blessés (Clerc, Médard, Steenkamp...), les champions de France ont pu s'appuyer sur la botte de Lionel Beauxis (17 points à 6 sur 7) et une conquête globalement fiable avec une bonne mêlée qui a compensé certaines défaillances en touche.

Une puissante sortie de mêlée de Gillian Galan relayée par Thierry Dusautoir a notamment amené le seul essai de la rencontre, accordé à Florian Fritz malgré un passage à vide de Yann David sur Martin Rodriguez (26).

Les Toulousains ont aussi montré leur solidarité en défense face à une équipe du Stade Français entreprenante mais qui a dû se contenter des points de ses buteurs Felipe Contepomi et Julien Dupuy (100% tous les deux). Cela aurait pu suffire: après avoir vu un essai refusé cette fois à Sergio Parisse pour un passage à vide (55), les Parisiens sont revenus à un point à dix minutes de la fin.

Mais après avoir manqué deux "balles de match", une pénalité de 55 mètres (74) et un drop (78), Beauxis a annihilé leurs espoirs sur une pénalité à la dernière minute. "Ils ont fait le match parfait à l'extérieur, ils ont coupé la vitesse qu'on aimait mettre dans notre jeu, toujours à la limite mais ils l'ont bien fait", soupirait le deuxième ligne Pascal Papé.

Les Parisiens devront effacer ces regrets lors des quatre dernières journées mais la tâche sera compliquée avec trois déplacements. Ils n'en restent pas moins ambitieux. "Il faudra compter avec nous, on a l'équipe pour le faire", annonce Papé.

Résultats de la 22e journée du Championnat de France Top 14 de rugby:

vendredi

Racing-Métro - Castres 27 - 16

samedi

Biarritz - Clermont 15 - 14

Brive - Toulon 14 - 9

Lyon OU - Bordeaux-Bègles 24 - 13

Bonus: 1 pt pour une victoire avec 3 essais de plus que l'adversaire, 1 pt pour une défaite de 7 pts ou moins.

Les 2 premiers qualifiés pour les demi-finales.

Les clubs classés de 3 à 6 disputent des barrages pour les demi-finales.

Les 2 derniers en Pro D2.

Vous aimerez aussi

Romain Teulet, l'arrière de Castres, s'apprête à tenter la transformation d'une pénalité contre Mont-de-Marsan en Top 14 le 20 avril 2013 au stade Pierre-Antoine à Castres [Remy Gabalda / AFP/Archives]
rugby Top 14: Romain Teulet, de Castres, tire sa révérence
Un ballon de rugby [Rémy Gabalda / AFP/Archives]
rugby Rugby : Agen domine La Rochelle dans le duel des prétendants
Les rugbymens de Montpellier saluent leur public après la rencontre face à Grenoble le 12 avril 2014 à Grenoble [Jean-Pierre Clatot / AFP]
rugby Le top 14, toujours fou et flou

Ailleurs sur le web

Derniers articles