Rugby : Toulouse se déplace à Bayonne

Les Toulousains Maestri et Steenkamp tentent d'arrêter une charge des joueurs de Perpignan, le 15 septembre 2012 à Barcelone. [Josep Lago / AFP] Les Toulousains Maestri et Steenkamp tentent d'arrêter une charge des joueurs de Perpignan, le 15 septembre 2012 à Barcelone. [Josep Lago / AFP]

Le Stade Toulousain, en difficulté à l'extérieur à l'image du cinglant revers contre Perpignan, tente une nouvelle fois sa chance hors de ses bases à Bayonne, déjà défait à deux reprises dans son stade Jean-Dauger, vendredi en ouverture de la 6e journée du Top 14.

A Bayonne, l'objectif des champions de France toulousains est clair: "rester dans le wagon de tête" selon les termes du manager Guy Novès. Une troisième défaite à l'extérieur, après celles subies à Biarritz (22-17) et face à Perpignan à Barcelone (34-20) donnerait du champ au leader Toulon et à son nouveau dauphin Clermont.

Les Toulousains se savent attendus à Jean-Dauger où ils n'ont pas brillé ces deux dernières saisons (défaites 19-13 et 18-13) face à un club basque "remonté car il a besoin de points", prévoit le jeune Gaël Fickou (18 ans), qui devrait être titularisé au centre.

Frustrés par la défaite à Barcelone et surtout par la manière (5 essais encaissés), les coéquipiers du capitaine Thierry Dusautoir se sont remis au travail avec "la ferme intention de donner une autre image, notamment dans l'engagement et l'état d'esprit", selon Fickou.

Niant toute idée de crise au sein du club champion de France, Novès préfère insister sur le long terme. "La saison est longue et tout va se mettre en état de marche", souligne le manager pour qui l'équipe, actuellement 4e, doit surtout "rester dans le wagon de tête" du championnat.

Pour cela il faudra retrouver le goût de la conquête avec une tête de mêlée qui pourrait être amoindrie, Lacombe étant le seul talonneur valide en début de semaine avec les blessures de Botha et de Tolofua. Jusqu'au coup de théâtre: l'annonce jeudi de la prochaine reprise de service de William Servat, devenu entraîneur à l'intersaison.

"On aurait préféré que les Toulousains ne perdent pas face à Perpignan", se méfie de son côté l'entraîneur bayonnais Christian Lanta, qui rappelle que son adversaire n'a a jamais perdu deux fois d'affilée en championnat depuis le 3 juin 2008 et une défaite record 50-6 à Perpignan.

"Ils vont envoyer une grosse équipe", assure Lanta, qui récupère le centre Lacroix et le pilier Tialata (lombalgie) pour ce match crucial pour la suite d'une saison mal commencée par les Basques, avec une médiocre 11e place au classement et deux revers à domicile face à Clermont (13-6) et le Racing-Métro (25-18).

"On pourrait parler de Toulouse, confie le troisième ligne Puricelli, mais ce n'est pas véritablement le souci. Aujourd'hui, on doit se recentrer sur nous."

Un succès contre les champions de France, en dépit de l'absence de son buteur Potgieter, donnerait aux Basques l'occasion de recoller au milieu du classement alors que se profile le derby que Biarritz a délocalisé à Saint-Sébastien (Espagne), le 30 septembre).

Programme de la 6e journée:

Vendredi:

(20h50) Bayonne - Toulouse

Samedi:

(15h00) Toulon - Castres

(18h30) Stade Français - Perpignan

Mont-de-Marsan - Agen

Clermont - Grenoble

Bordeaux-Bègles - Montpellier

(20h40) Racing Métro 92 - Biarritz

 

NDLR: Victoire = 4 pts, nul = 2 pts, défaite = 0 pt

Bonus: 1 pt pour une victoire avec 3 essais de plus que l'adversaire, 1 pt pour une défaite de 7 pts ou moins.

Les 2 premiers qualifiés pour les demi-finales.

Les clubs classés de 3 à 6 disputent des barrages pour les demi-finales.

Les 2 derniers en Pro D2.

Vous aimerez aussi

Romain Teulet, l'arrière de Castres, s'apprête à tenter la transformation d'une pénalité contre Mont-de-Marsan en Top 14 le 20 avril 2013 au stade Pierre-Antoine à Castres [Remy Gabalda / AFP/Archives]
rugby Top 14: Romain Teulet, de Castres, tire sa révérence
Un ballon de rugby [Rémy Gabalda / AFP/Archives]
rugby Rugby : Agen domine La Rochelle dans le duel des prétendants
Les rugbymens de Montpellier saluent leur public après la rencontre face à Grenoble le 12 avril 2014 à Grenoble [Jean-Pierre Clatot / AFP]
rugby Le top 14, toujours fou et flou

Ailleurs sur le web

Derniers articles