Basket : Le Mans continue de rêver à L'Euroligue

L'entraîneur canadien du Mans JD Jackson, avec ses joueurs, lors de la demi-finale de Pro A contre Cholet, le 9 juin 2012 au Mans. [Jean-Francois Monier / AFP] L'entraîneur canadien du Mans JD Jackson, avec ses joueurs, lors de la demi-finale de Pro A contre Cholet, le 9 juin 2012 au Mans. [Jean-Francois Monier / AFP]

Le Mans a réussi un superbe exploit en dominant le club russe de Kazan (86-78), archi-favori de l'épreuve, en demi-finale du tournoi de qualification à l'Euroligue messieurs de basket-ball, jeudi à Desio (Italie), un succès qui lui entrouvre les portes de l'épreuve reine.

Les Manceaux ont désormais une réelle chance de rejoindre Chalon-sur-Saône, qualifié directement en tant que champion de France, au tour principal de l'Euroligue.

Pour cela, ils devront battre en finale vendredi (20h30) les Italiens de Cantu, qui avaient auparavant pris le meilleur sur les Tchèques de Nymburk (89-83).

Après ce succès sur Kazan, quart de finaliste la saison passée de l'Euroligue, rien ne paraît plus impossible pour les Manceaux, même si Cantu aura l'avantage d'évoluer à domicile.

Contrairement à mercredi, où il avait basé son succès face au club ukrainien du BC Donetsk (61-55) sur une défense féroce, le MSB a réussi à déployer un jeu offensif varié, agrémenté d'une adresse remarquable (54%).

Transparent la veille, le duo intérieur Joao Paulo Batista/Cuthbert Victor a pesé de tout son poids lors d'une première mi-temps au cours de laquelle Le Mans a fait la course en tête (42-38).

Les Manceaux ont maintenu une avance de trois ou quatre points pendant l'essentiel du troisième quart-temps, grâce à l'apport d'un Cameron Long très intéressant depuis le début du tournoi.

Mais grâce au travail de sape des deux tours grecques Ian Vougioukas et Kostas Kaimakoglou, et à un panier à trois points sur le gong depuis le milieu de terrain de Terrell Lyday, Kazan a basculé en tête à dix minutes de la fin (61-58).

Faisant le meilleur usage de ses rotations, Kazan a ensuite resserré sa défense et profité de l'adresse retrouvée de Mire Chatman pour pousser son avantage (74-70, 36e).

Mais Le Mans n'a pas lâché prise, continuant à s'appuyer sur un Batista omniprésent (20 points, 10 rebonds) pour reprendre les devants (78-76, 38e). Pris par l'enjeu, les Russes ont cafouillé leurs dernières possessions, pour offrir au Mans un succès inattendu mais mérité.

Vous aimerez aussi

Basket Luka Doncic pourrait attendre une année avant de rejoindre la NBA
Le meneur de Strasbourg Louis Campbell, lors d'un match de l'Euroleague contre Zalgiris à Kaunas, le 31 octobre 2013  [PETRAS MALUKAS / AFP/Archives]
Euroligue Strasbourg renverse l'Etoile Rouge Belgrade en Euroligue
Basket Euroligue : Limoges signe son retour

Ailleurs sur le web

Derniers articles