Tour de Lombardie : Joaquim Rodriguez vainqueur

L'Espagnol Joaquim Rodriguez, lors d'une étape du Tour d'Italie le 13 mai 2012. [Luk Benies / AFP/Archives] L'Espagnol Joaquim Rodriguez, lors d'une étape du Tour d'Italie le 13 mai 2012. [Luk Benies / AFP/Archives]

Joaquim Rodriguez, premier Espagnol à figurer au palmarès a remporté la 106e édition du Tour de Lombardie, l'une des grandes classiques de la saison cycliste, samedi à Lecco.

Rodriguez s'est imposé en solitaire sous une pluie battante au terme des 251 kilomètres.

Le Catalan a devancé d'une poignée de secondes un groupe réglé par un autre Espagnol, Samuel Sanchez.

Le Colombien Rigoberto Uran, médaillé d'argent de la course des JO de Londres, a pris la troisième place, comme en 2008.

Rodriguez a attendu les pentes les plus sévères de la dernière difficulté du parcours, à 10 kilomètres de l'arrivée, pour passer à l'attaque.

Le vainqueur de la Flèche Wallonne s'est assuré une dizaine de secondes d'avance sur ses premiers poursuivants (Uran, Contador, Henao, Quintana, Santambrogio) qu'il est parvenu à conserver dans la descente et sur les derniers kilomètres menant à Lecco.

Rodriguez a pris du coup la tête du classement du WorldTour (1re division) qu'il est assuré de terminer à la première place en fin de saison.

Agé de 33 ans, celui qui est surnommé Purito (petit cigare) s'est classé troisième de la récente Vuelta après avoir longtemps porté le maillot de leader.

Au cours de cette journée pluvieuse quasiment de bout en bout, le néo-pro français Romain Bardet, rescapé d'une échappée initiale, a franchi en tête le mur de Sormano, la nouveauté du parcours réintroduit après un demi-siècle d'absence.

Bardet, déjà en vue en avril dans l'Amstel Gold Race, est resté seul en tête sur une trentaine de kilomètres avant d'être rejoint dans la montée du Ghisallo par le Belge Kevin De Weert puis un peloton réduit à une quarantaine d'éléments.

De Weert, victime de l'une des nombreuses chutes qui ont émaillé la course, a été repris ensuite tout comme le Portugais Rui Costa, rejoint à 13 kilomètres de l'arrivée.

Le champion du monde, le Belge Philippe Gilbert, a abandonné lui aussi sur chute dans la descente très glissante de Sormano. Il est monté dans sa voiture d'équipe (BMC) à moins de 80 kilomètres de l'arrivée.

Le Wallon, deux fois vainqueur en Lombardie (2009 et 2010), étrennait son maillot de champion du monde conquis dimanche dernier.

Vous aimerez aussi

Azerbaïdjan Jeux Européens : quels sports sur quelle chaîne ?
Julian Alaphilippe Alaphilippe, la perle du cyclisme français
cyclisme Paris-Roubaix : la SNCF porte plainte contre X après le franchissement d’un passage à niveau

Ailleurs sur le web

Derniers articles